Vie locale

Saint-Pierre-des-Corps : Cantine, taxe foncière, piscine… les tarifs vont augmenter !

Afin d'équilibrer les comptes de la ville.

Ce lundi soir, le conseil municipal de Saint-Pierre-des-Corps a de nouveau voté son budget 2021 après que le précédent a été retoqué car voté en déséquilibre. La majorité d’Emmanuel François a donc dû procéder à des réajustements avec notamment quelques hausses tarifaires non négligeables.

Lire également le résumé du conseil municipal sur 37 degrés

La taxe foncière augmente de 14,80%

C’était une des préconisations de la Chambre Régionale des Comptes, les taux de fiscalité inchangés depuis 2016 vont augmenter. Plus précisément c’est la taxe foncière des propriétaires qui va augmenter de 14,80% dès 2021. « Nous n’avons pas le choix » a justifié le maire Emmanuel François face aux finances difficiles de la commune.

Les tarifs de cantine complètement revus

Jusqu’à présent, les tarifs pour la cantine étaient différents entre l’école maternelle et l’élémentaire. Dès la rentrée, ce sera fini avec l’instauration d’un tarif commun pour tous les élèves. Ce tarif est basé selon les tranches de revenus et les quotients familiaux. Alors que le projet présenté par Emmanuel François prévoyait une augmentation conséquente avec des repas à 2 euros pour les familles les plus modestes (soit une hausse de 60 centimes du repas pour les familles au quotient familial les plus bas), après discussions entre la majorité et l’opposition, il a été décidé des tarifs suivants :

Familles au quotient familial inférieur à 400 euros : Prix du repas à 1,5 euros

Familles au quotient familial entre 400 et 700 euros : Prix du repas à 2 euros

Familles au quotient entre 700 et 1100 euros : Pris du repas à 3,5 euros

Autres familles : Prix du repas à 4,5 euros.  

Augmentation également des tarifs de la piscine municipale

Les tarifs de la piscine municipale vont également augmenter avec une hausse moyenne de 11% selon les activités.

La bibliothèque devient payante

Enfin en marge des questions budgétaires, la majorité a voté l’instauration d’une inscription payante à la bibliothèque municipale, alors que celle-ci était jusqu’à présent gratuite.

L’inscription reste gratuite pour les mineurs, étudiants, demandeurs d’emplois, personnes au RSA ou retraités avec revenus de solidarité, sur présentation de justificatifs. Pour les autres, il faudra désormais s’acquitter de 10 euros à l’année pour pouvoir emprunter des ouvrages.

A l’heure actuelle, la bibliothèque compte 2 046 adhérents dont 700 adultes, le reste étant des élèves de la ville via les écoles essentiellement. Les rentrées financières serviront à la bibliothèque, notamment pour racheter des ouvrages dans le catalogue a justifié l’adjoint à la culture, Mickaël Chapeau.

De leur côté, les groupes d’opposition ont unanimement dénoncé ces multiples augmentations « qui vont faire mal aux finances des habitants » a déclaré notamment Michel Soulas (PCF).