Vie locale

Saint-Pierre-des-Corps : Bientôt un conseil municipal des jeunes

On évoque également les projets de la ville pour le milieu scolaire...

La ville de Saint-Pierre-des-Corps va se doter d’un conseil municipal des jeunes. Une instance de plus en plus fréquente dans les communes mais pour le moment absente dans cette commune.

Concrètement cette assemblée réunira 35 représentants, élèves de CM1 ou CM2, venant des six écoles élémentaires de la ville. Ces derniers seront élus entre le 18 et le 22 janvier par tous les élèves du CP au CM2 de leurs écoles respectives. Chaque école aura un nombre de représentants au prorata de son nombre d’élèves.

L’adjoint à l’éducation, Amin Brimou, précise que ce conseil municipal des jeunes aura son propre budget (sans préciser son montant pour l’instant) et a pour but d’impliquer pleinement les jeunes dans la vie de la commune. L’adjoint fixe notamment 3 grandes orientations : culture, sport loisirs / civisme, solidarité / notion écologique.

Ce conseil municipal des jeunes devrait se réunir pour la première fois fin janvier. Une installation officielle qui sera suivie d’une exposition sur les 228 ans de la vie municipale à Saint-Pierre-des-Corps.

Ce premier conseil municipal des jeunes sera suivi d’un second, à l’automne 2021, mais cette fois pour les collégiens.

« Ces projets s’inscrivent dans le label ville amie des enfants de l’Unicef » précise Amin Brimou, qui rappelle que les questions relatives à la jeunesse ont été fixées comme une priorité du mandat de la majorité du maire Emmanuel François.

Parmi les autres chantiers sur le bureau de l’adjoint à l’Education on retrouve aussi la question des rythmes éducatifs. On se souvient en effet qu’au moment de la campagne municipale, l’équipe d’Emmanuel François avait annoncé une volonté de passer à la semaine scolaire de 4 jours. Un temps envisagé pour la rentrée dernière, ce changement avait été finalement repoussé pour des raisons de calendrier trop serré mais pas écarté. « Nous réfléchissons en termes de temps pédagogiques en général » annonce Amin Brimou qui évoque l’adhésion également au « plan mercredi » du gouvernement que la ville de La Riche avait rejoint l’an dernier par exemple.

« Nous voulons un mercredi le plus accessible possible à tous, en mettant en avant des parcours culturels, sportifs ou naturels en lien avec les associations. » Et l’adjoint qui insiste sur « un travail réalisé en concertation notamment avec les parents d’élèves », évoque désormais la date de février pour connaître les premiers contours des nouveaux rythmes éducatifs qui devraient voir également le retour de l’étude surveillée le soir pour les primaires.