Vie locale

Déchetteries à Tours Métropole : la règle des plaques d'immatriculation c'est fini

Mais toutes les contraintes ne sont pas levées.

C'est une des images marquante du déconfinement : les files d'attente interminables devant les déchetteries de l'agglomération tourangelle. En deux mois, les foyers de la Métropole ont fait du tri, accumulé beaucoup de détritus dont ils voulaient se débarrasser. La collectivité avait anticipé l'engouement et rouvert ses sites en imposant une règle : les véhicules avec une plaque au numéro pair pouvaient venir uniquement les jours pairs, idem pour les véhicules aux plaques impaires. Une décision qui n'a pas empêché de passer - parfois - plus d'une heure au volant avant de vider son coffre.

Les choses semblent rentrer dans l'ordre et Tours Métropole nous annonce que cette histoire de plaque d'immatriculation c'est désormais du passé.

Néanmoins, le reste du protocole sanitaire ne change pas. La carte de déchèterie est toujours obligatoire et doit être présentée à l’agent à travers la vitre du véhicule à l’arrivée. Dans la mesure du possible, les habitants doivent venir équipés de masques et de gants. Seul le gardien, positionné aux entrées, est habilité à faire pénétrer les véhicules dans la déchèterie, le nombre de personnes sur le site va être limité à 12 véhicules.

Il est demandé de venir avec son propre matériel pour décharger (pas de prêt de pelle ou de balai en déchèterie), Il doit être possible de décharger seul(e) les déchets apportés car aucune aide au déchargement ne sera fournie par les agents. Les règles de distanciation sociale et les gestes barrières, devront être respectés et aucun contact avec les gardiens, ni avec les autres habitants ne sera autorisé,

Un seul passage par jour et par véhicule. Les volumes maximums de déchets autorisés à décharger : 1m3 pour les gravats ou la terre ; 2m3 pour les déchets végétaux, les déchets métalliques, les déchets de bois, les cartons et les déchets non recyclables en mélange ; 20 litres pour les déchets dangereux des ménages ; 4 pneus maximum. Dans tous les cas, le total journalier des apports ne pourra pas excéder 5m3.