Vie locale

L’auberge de jeunesse de Tours prend forme

Le détail du projet a été présenté ce lundi soir au conseil communautaire de Tour(s)Plus.

Le psychodrame autour de l’auberge de jeunesse de Tours semble terminé. Ce lundi soir les élus de l’agglomération n’ont pas débattu du sujet bien longtemps alors qu’il y avait eu de vifs échanges au cours du conseil municipal de Tours fin 2014.

C’est Serge Babary – maire de Tours – qui était chargé de présenter une délibération faisant de ce futur chantier un projet d’intérêt communautaire. Le voici donc sur les rails. D’un montant de 4,7 millions d’euros, il a pour objectif la réhabilitation de l’ancien lycée privé Ste Marguerite situé au 86 Avenue de Grammont à Tours. C’est donc là qu’ouvrira l’auberge de jeunesse dont la ville est privée depuis la fermeture du site des Tanneurs en 2012. Au départ, c’est dans le même secteur qu’elle aurait dû naître mais la proximité des hôtels Hilton du Haut de la Rue Nationale semble avoir posé problème.

Au final, sous la maîtrise d’œuvre de la SET et de Quadro Promotion, le chantier vise à la construction d’une auberge de 122 lits sur quatre niveaux et 1800m². Mais au total 3 bâtiments seront rénovés pour un total de 8500m² avec notamment des logements ainsi qu’une résidence de services. L’idée de l’ouverture d’un local vélo sécurisé à également été émise et approuvée sur le principe. Maintenant, patience : tout ça c'est pour mi-2018.

O.C.