Vie locale

Tapis rouge pour les Américains de Minneapolis à la Foire de Tours

L'événement devrait afficher les couleurs américaines en 2017.

L'annonce officielle n'est pas encore faite mais ne saurait tarder. Normalement, dans deux ans, Minneapolis sera l'invitée d'honneur de la Foire de Tours, à l'occasion - notamment - du centième anniversaire de l'entrée en guerre des Etats-Unis lors du 1er conflit mondial. Ce sera aussi, bien sûr, l'occasion de célébrer en grande pompe l'amitié entre les deux villes, dont on fêtera les 25 ans en 2016 - le jumelage remontant donc à 1991.

Depuis dimanche, plusieurs représentants de Minneapolis et du Minnesota - dont la présidente du Conseil Municipal Barbara Johnson - sont en Touraine pour faire des visites culturelles et étudier les possibilités de partenariats entre notre Touraine et cette région du Nord des Etats-Unis, à deux pas du Canada et des Grands Lacs. Sur leur programme : Chenonceau, les caves, la visite de la Foire ou encore des rendez-vous avec différents adjoints du Maire (culture, jeunesse...). "C'est ma seconde visite à Tours, la troisième en France", notait la francophile Barbara Johnson, qui tient donc le rôle équivalent à celui de maire dans cette ville qui, à la croire (comme à écouter le responsable de la promotion touristique du Minnesota en France), plait aux Français (il y a ainsi deux compagnies aériennes qui les relient directement) même si ce n'est pas vraiment la première destination à laquelle on pense lorsque l'on entreprend un voyage aux USA...

Tours espère faire du business avec les Américains

Tours - ici représentée par le maire Serge Babary et son adjoint chargé des relations internationales Jérôme Tebaldi - entend bien tisser plus que des liens touristiques avec Minneapolis. Travailler à une coopération économique, faire du business les intéresse. Notamment dans le secteur technologoque. Mais aussi via l'artisanat, qui pourrait être mis en valeur lors de la foire 2017 (l'un des membres de la délégation est venu avec du riz sauvage, grande spécialité de la région qu'il présentera à des chefs de chez-nous). Une rencontre est également prévue avec la Chambre des Métiers pour en discuter en attendant d'éventuels échanges avec la Chambre de Commerce et d'Industrie de Touraine. Serge Babary espère enfin pouvoir s'envoler "assez vite" (mais sans doute dans plusieurs mois) vers le Minnesota pour rendre la pareille à la vive marque d'intérêt de sa consoeur. Ce serait son deuxième déplacement là-bas après un premier voyage en 1993.

Olivier COLLET

Mais, c'est où au juste Minneapolis ?