Tours

StorieTouraine, 14/07/21 – Un bébé de 18 mois miraculé à Amboise ; Chute mortelle du Pont Wilson ; La Touraine au défilé du 14 juillet…

Et une chasse aux tableaux à Tours ce jeudi.

La StorieTouraine est un concentré de l’actualité en Indre-et-Loire. Voici l’édition de ce mercredi…

 -----------------

Chute mortelle à Tours…

Le corps d’un homme d’environ 25 ans a été découvert au pied du Pont Wilson ce mercredi matin. Il serait tombé accidentellement de l’ouvrage mais on ignore dans quelles circonstances. Une autopsie est prévue ce jeudi afin de déterminer les causes du décès. Une enquête a également été ouverte. Des images de vidéosurveillance doivent être visionnées afin d’en savoir plus.

 

Un bébé miraculé à Amboise…

C’était mardi soir dans la cité amboisienne : un enfant de 18 mois monte sur un meuble en jouant puis tombe du 3e étage de son immeuble. Il était environ 22h, à un moment où ses parents ont pu manquer de vigilance. Coup de chance : il n’a qu’une blessure légère nécessitant 3 points de suture, au niveau du visage. Les médecins de l’hôpital Clocheville de Tours lui ont fait d’autres examens, ne montrant pas de lésions ou fractures donc il s’en sort extrêmement bien.

 

Fête Nationale…

Alors que les communes d’Indre-et-Loire célébraient le 14 juillet sur leur sol ce mercredi (cérémonie militaire à Tours, hommage à un soldat américain à Sainte-Maure-de-Touraine, revue des pompiers à Saint-Pierre-des-Corps…), le défilé parisien avait un petit air d’Indre-et-Loire. 4 pompiers du SDIS37 et une surveillante pénitentiaire de la maison d’arrêt de Tours ont participé à la cérémonie. 25 enfants du conseil municipal des jeunes de Saint-Pierre-des-Corps, quelques parents ainsi que les élus Jean-Gérard Paumier et Eloïse Drapeau observaient eux le spectacle depuis la tribune officielle. C’est la première fois que des jeunes élus tourangeaux sont invités à cette cérémonie.

 

Chasse aux tableaux…

Line Street est un artiste connu pour ses œuvres aux petits fantômes et pour la façon dont elles se diffusent : déposées dans la rue, elles sont à la portée de tout le monde à la condition de les faire voyager. Donc on les garde un peu puis on les laisse quelque part pour qu’elles trouvent d’autres propriétaires. Ce jeudi dès 17h, l’homme compte déposer deux tableaux dans les rues de Tours, comme il l’a déjà fait en 2020. Il postera des photos sur ses réseaux sociaux Facebook et Instagram en guise d’indice et il faudra faire vite : vous n’aurez sûrement que quelques minutes pour les dénicher…