Tours

Bilan de la Foire de Tours : quasi trois fois moins d’entrées qu’en 2019

Mais les organisateurs se disent satisfaits.

Des halls quasi déserts et des allées peu remplies sur le village gastronomique… Voilà les images que l’on a souvent vues pour évoquer la Foire de Tours 2021. Inhabituel quand on connait l’ambiance rituelle de l’événement au mois de mai. Sauf que cette Foire là n’était pas comme les autres, décalée de 2 mois en raison de la crise sanitaire qui empêchait de l’organiser au printemps. Du coup, elle accueillait bien moins d’exposants que d’habitude (270 au total, une quarantaine de restaurants, bars et vignerons sur le village contre une grosse centaine en temps normal). Elle a aussi subi un gros quiproquo sur la nécessité d’un pass sanitaire pour entrer au Parc Expo (annoncé comme non nécessaire le lundi, rendu obligatoire le jeudi puis finalement abandonné le vendredi soir).

Ça fait beaucoup.

Résultat, les chiffres sont très éloignés des 347 000 entrées revendiquées en 2019. Tours Evénements annonce ainsi 112 000 passages en 10 jours sur le village gastronomique, et 78 000 dans les halls. « On n’est pas si négatifs que certains voudraient le faire croire » commente instantanément Christophe Caillaud-Joos qui dirige Tours Evénements. Selon lui, le flux de visiteurs est « non négligeable » rapport au contexte :

« 80% des exposants nous disent avoir fait du flux d’affaire, certains proches de ce qu’ils ont réalisé en 2019. Les visiteurs se sont quand même déplacés, ont regardé. Notamment des séniors qui ont apprécié d’avoir le temps de se faire conseiller. »

Cela dit, impossible d’occulter les difficultés : « Le secteur santé-beauté n’a pas marché parce que les gens sont encore dans la distanciation, ne veulent pas qu’on leur applique de crème ou que l’on touche leurs cheveux. Nous avons donc un petit groupe d’exposants mécontents ce qui est le cas aussi pour la promotion immobilière. » En revanche Christophe Caillaud-Joos nuance la faible fréquentation du village gastronomique :

« C’est sûr les stands de 18m² n’ont pas fait 500 repas par jour comme en 2019 mais certains ont très bien marché comme celui des crêpes grâce au nombre important de familles. Les autres ont payé largement leur stand. »

Dans tous les cas, Tours Evénements proposera une remise de 30% sur l’emplacement de la Foire 2022 pour toutes les entreprises qui ont eu « le courage » de venir cet été. « La question du pass sanitaire nous a fait mal. Le vendredi on fait 560 visiteurs et 11 000 le samedi ce qui est non négligeable » insiste Christophe Caillaud-Joos qui dit s’être « battu » pour obtenir son retrait : « C’était profondément injuste. On nous l’a imposé alors que tout le commerce se faisait sans. »

Reste maintenant à savoir comment vont se passer les prochaines semaines et les prochains mois… « Nous avons une cinquantaine d’événements pro et grand public prévus de septembre à décembre. Je pense que le pass sanitaire ne posera pas de problèmes pour les rendez-vous professionnels, nous sommes plus inquiets par exemple pour le salon de l’habitat ou de l’automobile cet automne » dit le directeur de Tours Evénements qui sait que d’ici là, beaucoup de choses peuvent bouger. On aura déjà une idée du scénario ce lundi soir après l’allocution télévisée d’Emmanuel Macron prévue à 20h au cours de laquelle le chef de l’Etat pourrait annoncer une extension du pass sanitaire.