Tours

[Ils l’ouvrent] A Tours, grève pour plus de moyens en faveur des réfugiés

Une manifestation est prévue ce vendredi.

Certains réfugiés et demandeurs d’asile de Touraine sont-ils hébergés dans des logements insalubres ? La réponse est oui à en croire un groupe de salariés de l’association Coallia Tours, structure qui gère trois sites sur la ville. Un appel à la grève a été lancé pour ce vendredi, avec manifestation à 10h devant les locaux du 35 Rue de la Bergeonnerie.

Soutenus par le syndicat Sud, les personnels mobilisés détaillent leurs revendications dans une lettre ouverte :

« Nous constatons que depuis plusieurs années, les conditions d'hébergement se dégradent sur tous les services, en raison d'un manque de moyens et du fait que ce parc de logement est vieillissant. Cette situation atteint aujourd'hui un niveau inacceptable, ce qui provoque chez nous, professionnels, un grand sentiment de malaise. Le parc de logement n'a fait que grandir et nous avons des appartements depuis plusieurs dizaines d'années pour autant les moyens du service technique n'ont pas augmenté à la hauteur des besoins. Il a même diminué. »

« Ces problèmes créent des relations conflictuelles entre les résidents et les accompagnants. Entre résidents également, en particulier dans des cohabitations imposées » poursuit le courrier, évoquant des refus d’hébergement de certaines personnes, refroidies par la nature de l’appartement proposé. La lettre évoque également un gros turn-over dans les équipes, et une hausse des arrêts maladie.

Parmi les demandes à la direction : mettre les moyens nécessaires pour accueillir et accompagner les personnes dans la dignité ; des moyens techniques « en adéquation avec les besoins », rénover les logements et un soutien des équipes dans leur travail. Un courrier a été envoyé aux responsable mi-juin, sans réponse dixit les salariés qui tiendront un piquet de grève dès 8h30.