Tours

StorieTouraine, 27/06/21 – Cyril Lemoine blessé sur le Tour de France ; Le ras le bol de la maire de Sepmes ; Manifestation d’agriculteurs bio…

Et une cagnotte pour les vignerons de Saint-Nicolas-de-Bourgueil.

La StorieTouraine est un résumé de l’actualité en Indre-et-Loire. Voici l’édition de ce dimanche…

 --------------

Tour de France…

Enorme tuile pour le Tourangeau Cyril Lemoine pour la première étape de la grande boucle 2021 qui partait de Bretagne ce samedi, direction Landerneau. Le coureur de la formation B&B Hôtels a été pris dans la 2e chute du peloton, survenue à quelques kilomètres de l’arrivée. Bilan : 4 côtes cassées, donc impossible de poursuivre l’épreuve qui devait le voir passer sur les routes tourangelles qu’il connait si bien jeudi 1er juillet lors de la 6e étape reliant Tours à Châteauroux. En 7 participations, c’est la première fois que Cyril Lemoine doit abandonner le Tour de France. Son équipe indique qu'il restera hospitalisé quelques jours.

 

L’exaspération d’une maire…

On sait que la question des installations illégales de campements de gens du voyage crée de nombreuses tensions entre élus, membres de la communauté et préfecture d’Indre-et-Loire. Que ce soit à Tours, dans l’agglo ou dans les communes rurales. Nouvel exemple à Sepmes en Sud-Touraine où la maire fait part de son « désarroi » : « Cette année, nos stades, notre aire de camping, la zone artisanale ont été "envahis". Nous gérons les détériorations, le nettoyage (détritus et excréments), la gestion des déchets... nous supportons les consommations eau et électricité (évaluées approximativement à 55 €/caravane/semaine), soit depuis début juin, une charge supplémentaire de près de 5 700 € » écrit l’élue qui évoque l’idée de démissionner de son mandat.

 

Rassemblement d’agriculteurs…

Après une première mobilisation de la Confédération Paysanne au printemps, puis une manifestation parisienne relayée en Touraine via les réseaux sociaux, le réseau Bio Centre appelait à une mobilisation ce samedi à Tours. Une centaine de personnes se sont rassemblées Place de la Préfecture. Leur objectif : dénoncer le nouveau modèle de subventions européennes (la fameuse Politique Agricole Commune). Ils estiment que ses conditions vont pénaliser les paysans bio et donner des avantages aux cultures intensives.

 

Solidarité…

Une semaine après le passage d’une tornade dans le secteur de Saint-Nicolas-de-Bourgueil, les habitants et professionnels continuent de panser les plaies. On a beaucoup parlé du clocher du village décapité ou de la salle des fêtes fortement endommagée (obligeant à déplacer le bureau de vote) mais il faut aussi penser aux viticulteurs qui ont subi de gros dégâts sur leurs exploitations. Une cagnotte a été mise en place pour les soutenir et plus globalement aider à reconstruire le village. Elle est accessible ici.