Tours

StorieRégionales #10 – Malaise autour de François Bonneau ; Tours cherche encore des assesseurs…

Et Nicolas Forissier clarifie sa position.

La StorieRégionales c’est un résumé des derniers échos de la campagne pour les élections régionales en Centre-Val de Loire. Le 2e tour a lieu ce dimanche 27 juin. 4 listes sont en compétition : LREM-MoDem, LR-UDI, PS-EELV et RN.

 ------------------

Malaise autour de François Bonneau…

Le président socialiste sortant du Conseil Régional est tout fier d’avoir réussi l’alliance avec la liste EELV-La France Insoumise-Génération.s de Charles Fournier, ce qui lui donne le statut de grand favori pour la victoire. Et donc bon espoir de rester à son poste 6 ans de plus, même s’il a fallu donner plus de places que prévu à ses partenaires au vu de leur score quasi deux fois plus élevé que lors du dernier scrutin de 2015.

Qui dit noms à rajouter sur la liste dit aussi noms à enlever… Et déceptions. Ainsi, le conseiller régional sortant Charles Girardin, militant de Cap Ecologie, s’offusque des manœuvres du candidat PS :

« Malgré notre fidélité et notre travail à ses côtés tout au long de la mandature qui s’achève, nous avons été écartés des listes du second tour après d’obscures tractations partisanes encore loin d’être révolues. Nous n’avons même pas pu participer aux négociations. Les accords passés n’ont pas été respectés, démontrant l’hypocrisie et le mépris de nos « représentants ». »

De son côté, François Bonneau parle programme incluant dans ses priorités certaines idées fortes de la liste Un Nouveau Souffle comme 50% de bio dans les cantines des lycées, le refus de financer l’élevage intensif et les plateformes qui favorisent le tout camion ou encore un renforcement du budget de la culture.

 

Nicolas Forissier clarifie sa position…

Pas question de gagner à tout prix. C’est la doctrine du candidat de la droite et du centre, courtisé pour faire alliance avec le candidat de la majorité présidentielle Marc Fesneau arrivé en 4e position. Finalement il n’en sera rien, les deux listes demeurent en compétition. Position assumée par le député LR de l’Indre :

« Nos concitoyens ne supportent plus les petits arrangements de lendemain de 1er tour. Ils veulent de la clarté, moi aussi. Ma position est donc loyale, solide, dans le respect de mes engagements, dans le respect des électeurs. »

En fait, Nicolas Forissier attendait un désistement pur et simple de Marc Fesneau : « La meilleure solution me semblait être le retrait de sa liste, pour faire barrage aux extrêmes, et notamment l'extrême gauche alliée de François Bonneau, mais aussi pour répondre à la nécessité de la clarté pour nos concitoyens. Marc Fesneau doit donc assumer ses responsabilités. Il a fait son choix, je respecte ce choix, mais il doit cesser de se poser en victime. »

 

Recherche de bénévoles…

Après avoir déjà bien galéré pour le 1er tour, la ville de Tours cherche encore des assesseurs pour le 2nd tour des élections régionales et départementales. Donc les personnes chargées de gérer les bureaux de vote entre 8h et 19h pour vérifier les identités des personnes qui viennent glisser leur bulletin dans l’urne (entre autres tâches). Si ça vous intéresse il faut aller sur www.tours.fr et y remplir un formulaire ou alors écrire un mail à [email protected].