Tours

ReplayTouraine #63 – Orages, Covid, tirs Rue Arago… Les 5 infos à retenir cette semaine

On parle aussi des vélos Indigo Weel.

Le week-end, c’est le moment où on prend le temps de se poser et de regarder dans le rétro des jours précédents. Que s’est-il passé d’important cette semaine en Indre-et-Loire ? Voici notre résumé.

------------

1 – De violents orages

Mercredi, Météo France a placé l’Indre-et-Loire en vigilance orange aux orages et à raison : dans la nuit, un véritable déluge s’est abattu sur le département, avec des vents très forts. Le Chinonais en a particulièrement été victime, entraînant une quarantaine d’interventions des pompiers pour des inondations, des toits endommagés ou des chutes d’arbres. Ainsi, le Château de Gizeux a perdu son alignement de platanes, celui-là même qui marquait les lieux depuis plus de 200 ans puisque les arbres avaient été plantés avant la Révolution de 1789. Les habitants du village sont venus aider les propriétaires à déblayer et maintenant il faut envisager l’avenir de ce site classé. Des démarches ont déjà été lancées auprès de la Direction Régionale des Affaires Culturelles.

C’est en tout cas la 2e fois en 15 jours que la Touraine subit les ravages de la foudre, après le violent orage de grêle qui a ravagé des vignes le 3 juin, essentiellement dans le Vouvrillon.

 

2 – Un forcené quartier Rabelais

Mardi, les alentours de la Rue Arago de Tours ont été verrouillés pendant plus de 3h par les forces de l’ordre, après qu’un psychiatre et un policier ont reçu des tirs de la part d’un homme d’une cinquantaine d’années chez qui ils intervenaient. Fragile psychologiquement, il devait être hospitalisé mais refusait de quitter son domicile. C’est à ce moment-là qu’il a pris une arme. Les victimes ont été légèrement blessées mais la nature du fait divers a entraîné le déploiement d’importants moyens jusqu’à l’interpellation de l’individu par le Raid, à l’aide d’un pistolet à impulsion électrique. Son état étant jugé incompatible avec la garde à vue, il a été interné.

 

3 – Procès Bygmalion

Jusqu'à mardi, 14 personnes sont jugées à Paris pour les dérives financières de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2012. L'ancien chef de l'Etat fait partie des prévenus tout comme le maire de Saint-Cyr-sur-Loire et patron du groupe immobilier Citya Philippe Briand, trésorier pour l'UMP à cette époque. Il nie toute implication dans l'affaire, rappelant qu'il était réticent à effectuer cette tâche et qu'il n'y consacrait qu'un jour par semaine, mais l'accusation a été sévère avec lui réclamant 3 ans de prison avec sursis, 80 000€ d'amende et 5 ans d'inéligibilité ce qui l'obligerait à abandonner son mandat municipal mais ausis son poste de vice-président de Tours Métropole.
 

4 – La fin des masques partout

On pensait garder le masque en extérieur, on peut finalement s’en débarrasser depuis ce jeudi en Indre-et-Loire, sauf sur les marchés, dans les files d’attente… C’est également recommandé de le garder dès qu’il y a un rassemblement (arrêts de bus, stations de trams) et puis surtout il reste obligatoire dans les lieux clos (magasins, transports en commun). La mesure a été prise vu la baisse des cas de Covid : seulement 194 du 6 au 12 juin en Touraine, moins de 30 par jour pour 600 000 habitants. Le couvre-feu sera aussi aboli dès ce dimanche mais des restrictions vont persister comme l’obligation des concerts assis qui ont découragé beaucoup de communes pour la Fête de la Musique.

Les autorités espèrent aussi que la vaccination ne va pas trop ralentir. Des créneaux sans rendez-vous ouvert cette semaine à Tours, Saint-Avertin et Saint-Cyr-sur-Loire… sans ruée vers les doses.

 

5 – Adieu Indigo Weel

Les vélos que l’on pouvait emprunter un peu partout dans les rues de Tours, La Riche et Saint-Pierre-des-Corps disparaissent du paysage. Lancé en 2018, le service utilisable via une application a compté jusqu’à 700 véhicules à louer, mais il n’a pas trouvé son équilibre économique alors il se retire. 200 machines étaient encore disponibles ces derniers temps. Désormais, seule la ville de Toulouse propose encore une telle formule avec cette marque.

 

BONUS – Les coulisses des drives

Vous faites vos courses en drive ? Popularisé par la pandémie, ce mode de consommation nous dévoilé l’envers du décor à Tours, La Riche ou Chambray. C’est à lire sur 37 degrés et dans notre dernier magazine papier.