Tours

[#MIAM] On a goûté le restaurant du Musée des Beaux-Arts de Tours

Installé dans le parc jusqu’au 15 septembre.

C’est une première et un très bon plan pour les jours de grosses chaleurs : un restaurant ambulant passe l’été dans le jardin du Musée des Beaux-Arts de Tours, face au bâtiment historique (qui ouvre entre midi et deux pour les beaux jours). A sa tête : une famille dont le père Hervé sort tout juste de l’école de la 2e chance du cuisinier étoilé Thierry Marx, après une première carrière dans l’informatique et une expatriation au bout du monde (notamment en Malaisie). Il est accompagné de sa femme Muriel (ex agente des finances publiques et responsable de gite) mais aussi de son fils Siméon (qui fait Science Po Lille et donne un coup de main à ses parents).

Couleur vert olive, le camion du trio arrive de Toulouse et il a tout ce qu’il faut pour réchauffer les platys du jour du midi, stocker la pâte à gaufres classiques ou de Liège pour le goûter, les glaces artisanales de la ferme tourangelle des Kippers ou encore les bouteilles de Fritz Cola, un soda allemand dont le nom fait penser à celui de l’éléphant naturalisé à quelques mètres du point de dégustation.

Le Kiosk, c’est un lieu pensé pour servir essentiellement des produits bio ou locaux : les fraises viennent de Saint-Epain, on mange des poissons de Loire pêchés par Thierry Bouvet, les vins proviennent d’une zone allant de la Loire Atlantique au 41, le thé glacé et la limonade sont faits en Touraine par La Loère tout comme les jus de fruits venus des Vergers de la Manse. Et pour la bière on peut faire confiance à La P’tite Maiz’, installée à Tours-Nord.

Pour s’installer, 24 places à l’ombre (venez tôt, elles sont vite prises d’assaut). A défaut, on peut prendre à emporter pour se poser sur un banc, ou en bord de Loire, ou à la maison. La vaisselle est entièrement chinée en brocante, ou compostable et recyclable. Attention : il faut penser à débarrasser sa table avant de repartir.

Au menu, c’est entrée-plat-dessert (ou salade) le midi, plutôt planchettes charcuterie / fromage le soir. On est venu pour un service du déjeuner et on a commencé par se laisser surprendre par les nouilles asiatiques avec jaune d’œuf confit dans la sauce soja, accompagnées de pois. C’est frais, gourmand et équilibré. Tout l’exemple des influences asiatiques qu’Hervé aime glisser dans sa cuisine.

Pour la suite, on demande le curry de poisson (silure et lieu), dans lequel on aurait préféré un assaisonnement plus marqué et plus de légumes. Et pour finir un dessert sympathique et graphique : petit sablé aux fraises avec sa crème chantilly légère. Le tout pour 18€10 avec une boisson (les plats du jour sont à partir de 9€50, vin au verre à 3€50). L’endroit est ouvert tous les jours de 11h à 20h30, constituant aussi un bon site pour se poser avant de voir le spectacle Les Illusions de la Renaissance qui débute le 30 juin.