Tours

Les vélos Indigo Weel ont définitivement disparu de Tours

Les habitués devront trouver un plan B.

L’expérience a duré un peu plus de 3 ans : ce lundi matin, le groupe Indigo nous confirme l’arrêt de son service de vélos en libre-service lancé début 2018 dans l’agglomération de Tours (dans une zone comprenant essentiellement Tours-Centre, La Riche et Saint-Pierre-des-Corps). Louables via une application, on pouvait les emprunter pour quelques minutes ou plus longtemps, avec un tarif à la minute (au départ c’était un prix fixe par course).

Selon l’entreprise, ce sont ainsi 200 vélos violets Indigo Weel qui ont été retirés des rues. Sollicitée par nos soins, elle ne donne que peu de raisons pour justifier cette décision, disant juste ne pas avoir trouvé de modèle de rentabilité suffisant. Il n'est pas dit ce qui sera fait des crédits non utilisés.

Un départ en catimini, découvert par des lecteurs qui ne trouvaient plus de vélo disponible en voulant utiliser le service. Mais ce n‘est pas une première pour la marque qui a procédé exactement de la même façon à Lyon ou encore à Angers. Aujourd’hui, il n’y a plus qu’à Toulouse qu’elle est encore présente. Cela dit, à la différence du voisin angevin ou de la mégalopole lyonnaise, Indigo Weel n’avait aucun concurrent à Tours. On peut donc estimer que c’est en raison d’un faible taux de location que la marque jette l’éponge.

En 2018, le service affichait de grandes ambitions pour la métropole tourangelle, annonçant plusieurs centaines de vélos (700 au maximum). On les voyait partout au départ, notamment en grand nombre à la gare ou près des sites étudiants. Mais très vite, des problèmes ont été mis au jour comme de nombreuses destructions d’engins, retrouvés dans la Loire ou dans le Cher. Beaucoup d’entre eux ont aussi été détournés pour être utilisés à des fins personnels.

Malgré une relance du service avec un modèle plus sécurisé et plus pratique (comprenant par exemple un support pour téléphone portable), Indigo Weel n’a pas séduit durablement les Tourangelles et les Tourangeaux. Les adeptes des courts trajets occasionnels en vélo devront donc trouver d’autres solutions, comme la location des Vélociti via Tours Métropole (3€ par mois si on a un abonnement Fil Bleu, 5€ pour les autres).