Tours

[Face à face] Sérieux malaise au Conservatoire de Tours

Autour de la directrice.

Quelques dizaines de personnes ont manifesté dans la cour de l’Hôtel de Ville de Tours ce vendredi. Dans l’assistance : des équipes du Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR), des élèves et des parents. Certains sont venus avec des instruments. Surtout, l’idée était d’illustrer une situation très tendue au sein de l’institution qui rassemble 1 400 élèves pour une petite centaine d’enseignants… Et ce depuis l’arrivée d’une nouvelle directrice, la 3e personne à ce poste en 3 ans. Une femme actuellement en arrêt maladie (jusqu’au 18 juin).

Concentrée en coulisses ces derniers temps, la polémique a éclaté en début de semaine par le groupe politique d’opposition de droite et du centre Tours Nous Rassemble qui évoquait la succession de démissions (dont celle de la directrice adjointe) et d’arrêts de travail « engendrés par les souffrances psychologiques » :

« La municipalité ne semble guère préoccupée par la situation d’un management chaotique au sein de l’établissement. Cette situation pèse aujourd’hui puisque le Grand Théâtre de Tours serait contraint de travailler avec d’autres partenaires que le Conservatoire de Tours. De même, certains examens sont purement et simplement annulés sans réelles explications… Tout ceci conduit à une baisse de la qualité de l’enseignement. Le Conservatoire ne doit pas devenir un établissement de seconde zone. »

Parmi les requêtes des élus : permettre à des pairs « d’assister aux commissions de recrutement afin de mettre fin à cette situation délétère qui épuise élèves et enseignants. »

En fin de semaine, l’adjoint au maire chargé de la culture Christophe Dupin a répondu en faisant le point sur la situation :

« Au cours de cette année scolaire, nous avons constaté une détérioration régulière des relations de travail au sein du CRR. Les personnels qu’ils soient personnels de direction et de l’administration, agent techniques ou professeurs sont épuisés. Toute l’organisation normale et habituelle du CRR a été remise en cause.Nous avons reçu des alertes et pris plusieurs mesures au fur et à mesure pour tenter de régler ces tensions entre la direction et les équipes pédagogiques et techniques. »  

L’élu évoque ainsi l’aide d’une psychologue du travail, la création d’un comité de suivi de la situation en mairie ou l’ouverture d’appels à candidatures pour des postes de direction (jurys de recrutement prévus en juillet). Une délégation syndicale a été reçue mercredi, ainsi que des agents du CRR. A la suite du rendez-vous, la ville a lancé une enquête du Comité d’Hygiène et de Sécurité des Conditions de Travail. Un autre entretien est annoncé la semaine prochaine avec une délégation du Syndicat Professionnel des Personnels de Direction des Conservatoires.

Précision : le Grand Théâtre de Tours conteste les propos du groupe Tours Nous Rassemble : "le Grand Théâtre n’est pas du tout contraint de travailler avec d’autres partenaires que le Conservatoire ? Nous accueillons dans 3 semaines le concert de fin d’année de l’orchestre, des projets de médiation sont également en cours (projet danse filmé dans le foyer du public..)."