Tours

[En vitrine] Cet été, un bar à chats ouvre en plein centre-ville de Tours

Avec entre 5 et 9 félins pour déambuler entre les tables.

En mars 2020, on vous avait présenté l’aventure du premier bar à chats de Tours, Rue de la Victoire. Le projet d’une jeune tourangelle qui avait transformé une boutique de macarons en salon de thé cosy avec meubles en bois et tout le nécessaire pour rendre des chats heureux. Elle n’a ouvert que quelques jours, le premier confinement anti-Covid et des difficultés de gestion d’entreprise n’ont pas permis au commerce de continuer son existence.

Un an et demi plus tard, voilà un nouveau projet prêt à vous faire ronronner : Le Jardin des Chats, monté par Perrine (22 ans) et Régis (53 ans). Leur nom de famille : Courréjou. Particularité : c’est une aventure fille-père. « J’ai fait 4 ans de fac de droit à Tours, mon papa était manager dans la production aéronautique. Il a eu l'occasion de changer de voie du coronavirus et moi le droit ne me plaisait plu. Alors je lui ai proposé cette idée » raconte la jeune femme. « On a toujours eu des chats dans la famille, même avant que je naisse » poursuit-elle.

Des produits bio et locaux

Pendant plusieurs mois, le duo a suivi différentes formations. Classiques, sur la création d’entreprise. Ou adaptées au concept de bar à chats, sur l’hygiène. « Au fur et à mesure on y a cru de plus en plus. On voulait vraiment lancer quelque chose de nouveau, et le faire tous les deux » détaille Perrine.

Le bar en question devrait ouvrir pour le 15 juillet, tout près du Monoprix de Tours-Centre, à deux pas de la Rue Nationale.

« On proposera des brunchs, une formule du midi, une autre pour le goûter, des tapas le soir… Ce sera une cuisine familiale avec des tartes, des pancakes, du café, du chocolat chaud, du vin de montlouis, des pâtisseries vegan… On a pensé l’endroit comme un jardin intérieur, façon serre avec beaucoup de plantes pour assainir l’air et un parcours en bois pour que les chats puissent grimper. »

Le Jardin des Chats mettra l’accent sur l’écologie et le zéro déchet avec des achats en vrac, des produits bio et locaux, des serviettes lavables pour s’essuyer les mains, une attention à traiter en direct avec les producteurs… Même pour les chats, la litière sera compostable.

« On pense d’abord les choses pour le bien-être des chats » explique Perrine. Des matous en provenance de l’association Les Oubliés du Val de Brenne avec qui la jeune femme est déjà en contact, puisqu’elle accueille quelques-uns de ses pensionnaires chez elle, en attendant leur adoption. Là, 5 à 9 félins évolueront dans l’établissement, jusqu’au moment de trouver une nouvelle famille. On pourra les caresser si ils viennent vers nous, mais pas les réveiller, ni leur courir après. La désinfection des mains sera obligatoire à l’entrée avec un sas spécial pour éviter toute échappée. En revanche pas besoin de réserver sa place à l’avance. L’endroit sera ouvert du mardi au dimanche de 10h à 20h avec une dizaine de places en terrasse. Dernière chose : une campagne de financement participatif est en cours ici.

Olivier Collet