Tours

[En vitrine] Le 1er hôtel pour chats de Tours vient d’ouvrir

Tout près du Pont Mirabeau.

Quand on arrive, Tequila vient tout de suite dire bonjour avec des miaulements réguliers, et elle revient à intervalles réguliers pendant la visite. Cette minette de 16 ans a passé le week-end au Matourangeau et doit en repartir en fin de journée. C’est l’une des premières pensionnaires de cette pension pour chats rebaptisée « hôtel » par sa directrice : une certaine Marie, qui a officiellement lancé son activité fin avril.

Dans un local qui donne directement sur la Rue Mirabeau, la jeune femme a aménagé plusieurs chambres pour 1, 2 ou 3 chats. Dans chaque pièce, on trouve une litière, des gamelles pour l’eau et les croquettes sans oublier au moins deux couchages différents et des jouets. Il y a systématiquement de quoi faire ses griffes ou grimper : « Je m’adapte à chaque chat » explique Marie qui a réalisé 4 mois de travaux dans ces anciens bureaux auparavant recouverts de moquette et aujourd’hui avenants avec leurs portes aux grandes vitres comprenant également un petit écriteau pour rappeler le prénom des pensionnaires.

Exemple de chambre.

« Je ne voulais pas de box grillagés pour que chaque chat ait bien son espace à lui » poursuit la fondatrice du Matourangeau qui laisse les portes ouvertes en journée pour que les chats puissent se balader, ou alors à intervalles réguliers s’ils sont plusieurs et que certains ne s’entendent pas. Dans tous les cas, les félins peuvent aller se détendre dans la salle de jeux avec son grand parcours mural fait de plateformes, griffoirs et lieux de repos : « Ils adorent également se poser devant la vitre pour regarder ce qu’il se passe dehors, ça plait aussi aux passants » nous dit Marie.

Cette aventure professionnelle, c’est une reconversion :

« J’ai 3 chats pour lesquels je n’ai jamais trouvé de solution totalement adaptée quand je partais en vacances donc j’ai créé le lieu que j’aurais aimé trouver pour les faire garder. C’est assez compliqué d’avoir un endroit complètement adapté à l’animal où il n’y ait pas de chien et qui réponde à leurs besoins primaires de griffer, jouer ou se cacher. »

Quand les chats arrivent, Marie leur laisse un temps d’adaptation et en général tout se passe très bien : « Certains sortent tout de suite, se sentent à l’aise et se mettent à jouer immédiatement. D’autres auront besoin de plus de temps donc on les laisse prendre leurs marques et ils sortent à leur rythme. » Les séjours durent en moyenne 2-3 jours mais c’est possible de les faire durer plus longtemps si nécessaire, le moins possible quand même car un chat s’ennuie vite. La directrice vient sur place 7 jours sur 7 pour s’occuper de la nourriture, de l’eau, des traitements, du nettoyage, des jeux… Et il y a un système de sécurité pour la nuit.

L’activité commence tranquillement, d’autant que ce type de service n’existe pas sur Tours intramuros :

« C’était évident pour moi de faire ça et c’est du bonheur ! J’ai eu des chats adorables, marrants, qui ont chacun leur caractère. Il y en a des timides, des plus foufous… Globalement ça se passe bien et puis je mets des nouvelles des animaux sur Facebook ou Instagram, je peux même en envoyer directement aux maîtres s’ils le demandent. »

La journée au Matourangeau est facturée 21€, avec un tarif dégressif si le séjour est prolongé. Les chats doivent impérativement être stérilisés, identifiés et vaccinés. Les réservations pour l’été sont ouvertes.