Tours

A Tours, l’association qui veut emmener les personnes isolées en balade

Avec des triporteurs électriques.

C’est une idée qui est née à Nantes et qui est prête à se développer dans l’agglomération tourangelle : proposer des sorties en triporteur à des personnes âgées résidant en EHPAD, des personnes handicapées hébergées en institution ou alors des personnes isolées à leur domicile, qui ne voient pas grand monde. Les premières promenades devraient débuter en juillet, sous la bannière de l’association En Selle Marcelle créée fin 2020.

En Selle Marcelle c’est un bureau de 6 personnes qui a profité du budget participatif lancé par le Conseil Départemental d’Indre-et-Loire et qui a obtenu suffisamment de votes pour financer l’achat de deux premiers triporteurs à assistance électrique. Les bénévoles de l’association se chargeront de pédaler et les personnes transportées n’auront qu’à profiter du voyage.

« C’est un projet qui nous parle car nous avons des personnes âgées dans nos familles, mais aussi professionnellement parce qu’une d’entre nous travaille en EHPAD, une autre est prof d’EPS auprès de personnes en situation de handicap et moi je travaille dans un lycée qui forme des jeunes futurs soignants » explique Martine Kerdraon, parmi les moteurs de l’initiative également pensée pour favoriser les déplacements doux.

Une collecte de financement participatif en cours

Ces dernières semaines, En Selle Marcelle a pris contact avec plusieurs établissements pour proposer ses prestations. Des balades d’environ 1h, avec un temps préparatoire pour discuter avec les résidents, et un moment convivial après pour prolonger le bon moment. « Ce qui est important pour nous c’est la convivialité, pouvoir discuter avec les personnes âgées, qu’elles puissent sortir de leur établissement et échanger entre elles » ajoute Martine. C’est donc dans les EHPAD que les sorties débuteront, avant d’aller vers les centres pour personnes handicapées ou les personnes isolées. Il sera même possible de transporter des personnes en fauteuil roulant.

« Les établissements ont accueilli très favorablement le projet » poursuit la responsable associative. « Ce qui leur plait c’est que l’on puisse offrir une respiration extérieure, un temps convivial, une activité qui n’existe pas en Indre-et-Loire. » Pour aider le projet à démarrer, une campagne de financement participatif est en cours. En Selle Marcelle recrute également des bénévoles. Les infos sont disponibles sur sa page Facebook.