Tours

Anorexie, boulimie... A Tours, une journée pour tout savoir sur les troubles alimentaires

Avec un événement en ligne.

Ce sont des problèmes de santé sérieux : les troubles de conduite alimentaire. Leurs conséquences peuvent être lourdes comme nous l’expliquait récemment un Tourangeau anorexique sur 37 degrés :

« J’ai froid toute la journée, comme un rat mort. Je suis tout le temps sous la couette, avec plusieurs couvertures. Aller sous la douche est une torture. A force je crains également l’ostéoporose car mes os se fragilisent. »

Ce mercredi 2 juin c’est la journée mondiale des troubles des conduites alimentaires. « En France, on estime que près d’un million de personnes seraient concernées par ces principaux troubles, soit 5% des femmes et 2,3% des hommes. On sait également que la moitié n’accèderont jamais à des soins spécialisés. L’offre de soin est insuffisante et l’accès est souvent trop tardif et chaotique » explique le CHU de Tours qui organise une journée spéciale, en partenariat avec l’association Anorexie Boulimie 37.

L’objectif : informer aussi bien les personnes potentiellement concernées que les professionnels des secteurs de la santé pour apprendre à détecter ces troubles et donc les prendre en charge. L’idée est aussi de lutter contre la stigmatisation. Les adolescents et les jeunes sont particulièrement ciblés car ce sont elles et eux qui développent le plus souvent ce type de troubles.

Pour participer à cette journée, c’est simple : il suffit de se connecter sur Zoom au moment de votre choix. A 16h30 il y aura des témoignages d’anciens malades, à 18h des témoignages de parents et de proches de malades, et à 20h une conférence avec débat du Docteur tourangeau Marc Fillatre.

Lien zoom pour rejoindre l'événement ici. Code secret : 042224

C’est aussi le bon moment pour parler en détails de l’association Anorexie Boulimie 37 qui peut donner de l’aide toute l’année :  « L’association est née pour offrir un espace bienveillant favorisant le partage, encourageant l’expression des émotions, permettant de réduire l’isolement propre à ces troubles et mobiliser les ressources nécessaires pour affronter la réalité. Le groupe de parole proposé aux familles en est un exemple » nous dit-on. Plus d’infos sur www.anorexie-et-boulimie.fr.