Tours

[Photo du jour] Enfin un peu de verdure Place de la Tranchée

Une toute nouvelle installation.

En ce moment la mairie de Tours réfléchit à un projet de réaménagement du Haut de la Tranchée : rénovation de l’école élémentaire Victor Hugo, transformation de l’ancienne mairie en Maison des Associations et de la Démocratie, potentiels nouveaux logements, redynamisation du commerce… Les projets ne manquent pas, et ils devraient s’affiner d’ici début 2022 à l’issue d’une concertation publique.

En jeu également : le réaménagement de la Place de la Tranchée en elle-même, assez triste, très minérale. En attendant un plan précis, une installation modulable vient de faire son apparition. Il s’agit d’une structure en bois créée par la Loirétaine Amandine Didelot (entreprise Songes et Jardins) combinant jardin urbain, compost et un bac capable de récupérer 200l d’eau de pluie.

« Cette structure se nomme Malawa. Elle a été présentée dans un premier temps à Orléans en réponse au concours de l’édition 2020 des Jardins Éphémères et fait partie des 11 lauréats » explique sa créatrice.

« Malawa est un îlot de fraicheur urbain, constitué de matériaux biosourcés et de matériaux réemployés. Il se présente sous la forme d’une oasis qui apporte une zone d’ombre conviviale sous laquelle se rafraîchir et créer du lien social autour d’un jardin. »

Le projet s’adapte aux évolutions climatiques :

« Sa conception s’appuie sur les techniques éprouvées dans les régions arides, les écosystèmes naturels et répond à des besoins urbains actuels Il s’inspire du fonctionnement du jardin en trou de serrure africain, au cœur duquel un composteur est intégré afin de réduire et revaloriser les déchets organiques et en faire profiter le potager en périphérie. »

Dans la partie potagère, on trouve des légumes communs et oubliés, des plantes aromatiques et des plantes grimpantes. De nouveaux végétaux (plantes aromatiques, courges, tomates, haricots...) seront prochainement ajoutés, en lien avec l’association des riverains.