Tours

Cette année Tours installe Internet dans 6 nouvelles écoles

La ville accélère la numérisation des établissements.

Plus d’ordinateurs et d’outils numériques dans les écoles de la ville de Tours : voilà l’ambition de la mairie qui a décidé d’augmenter le budget dédié à l’équipement des établissements scolaires. « Avant c’était 250 000€ par an, on passe à 800 000€ pour les 5 prochaines années » expliquent le maire Emmanuel Denis et son adjoint Franck Gagnaire en charge de l’éducation. La municipalité espère même récupérer un bonus de l’Etat d’environ 200 000€ cette année et l’année prochaine. Elle a déposé sa candidature et a « de bons espoirs » de la voir accepter.

Ce plan numérique doit permettre d’amener l’informatique et Internet jusque dans les classes, pas seulement dans des salles dédiées ou dans les bureaux de direction. Exemple à l’école Arthur Rimbaud des Fontaines qui sera câblée à l’automne (avec la fibre) : « Nous avons un ordinateur et un vidéoprojecteur qu’il faut mettre en équilibre sur une table pour que ça fonctionne correctement » déplore le directeur en faisant visiter une classe de CM2.

Jusqu’à 7 écoles numérisées par an

L’élémentaire Arthur Rimbaud fait donc partie des établissements bénéficiaires pour 2021. 5 autres sont concernés : Flaubert, Paul Bert, Velpeau, Paul Fort et Grécourt. « Selon la taille des écoles nous équiperons 5 à 7 écoles par an contre 2 auparavant » soulignent les élus. Rappelons que le territoire de la commune héberge un total de 58 écoles pour près de 9 000 élèves.

Cette numérisation, « cela va par exemple nous permettre de différencier les enseignements pour proposer des cours de langue aux élèves qui ne parlent pas français et des exercices différents aux autres enfants » se félicite le directeur Frédéric Vessal aux Fontaines. La mairie veut également mettre en place un Espace Numérique de Travail.

Des projets culturels à l’école

Ce Plan Ecoles Numériques n’est qu’un prélude d’un Plan Ecoles plus vaste, initié par le précédent maire Christophe Bouchet et réarrangé par son successeur. Objectif : rénover les établissements qui en ont le plus besoin. « Ce plan sera plus large que ce qui était prévu auparavant » promet Emmanuel Denis. Il comprendra des destructions-reconstructions d’écoles mais aussi des rénovations thermiques ou encore des végétalisations de cours de récréation.

Autres projets : une nouvelle grille tarifaire à la cantine, basée sur le quotient familial et atteindre – à terme – 100 projets culturels par an auprès des écoliers tourangeaux. Les premiers seront proposés à la rentrée de septembre.