Tours

[Il l'ouvre] Tours : Il campe devant Pôle Emploi et retrouve ses droits au chômage

Et son statut d’intermittent…

Lundi soir, Axel, un musicien connu sur Tours, a envoyé un mail à plusieurs médias. Message indiquant son intention de camper devant son agence de Pôle Emploi dès le lendemain matin et d’y entamer une grève de la faim pour faire valoir ses droits aux indemnités chômage.

Le Tourangeau expliquait être dans la détresse financière, après plusieurs mois de discussions, médiations, luttes même avec Pôle Emploi :

« Depuis six mois je n’ai touché que 327 euros au total, alors que j’ai réalisé les heures m’ouvrant l’intermittence. »

Le problème : un contrat précaire réalisé l’été dernier, à 15h par semaine en tant que job alimentaire et duquel il a démissionné à la fin de l’été. « La démission a été légitimée par Pôle Emploi et ne doit donc pas être un obstacle à mon droit d’option ouvrant l’intermittence » explique-t-il. Seul hic, son agence ne l’analyse pas pareil et estime que le fait d’avoir démissionné de son job de livreur de pizza lui coupe ces mêmes droits.

« C’est injuste » s’exclame Axel, « on me reproche d’avoir travaillé, cela n’a pas de sens. » Lassé de se frotter à l’administration et un peu au bout du rouleau explique-t-il, Axel a donc choisi de mener une action visible en posant sa tente devant l’entrée de l’agence Pôle Emploi de Tours-Nord ce mardi matin, sur laquelle il avait inscrit « en grève de la faim ». Une action qui s’est avérée payante, puisque en fin d’après-midi, la direction de l’agence lui a indiqué par mail la confirmation de son inscription au régime de l’intermittence…