Tours

Ligne 2 du Tram : l’Etat débloque 4,6 millions d’euros

Cela servira pour payer les études.

La deuxième ligne de tramway de la Métropole tourangelle, c’est un projet à 369 millions d’euros, auxquels il faut ajouter 23 millions d’euros pour l’extension de la ligne 1 jusqu’à l’aéroport et 38 millions d’euros pour la ligne de Bus à Haut Niveau de Service qui sera déployée en même temps… Des chiffres qui donnent à eux seuls l’importance du projet pour l'agglo. Son président Wilfried Schwartz en a fait le gros projet du mandat en cours, fixant l’objectif d’une réalisation en 2025, soit juste avant de retourner devant les électeurs…

Un projet d’ampleur, pensé à la fois comme élément de transformation des mobilités mais aussi comme objet d’urbanisme modifiant l’espace public. C’est ce double objectif qu’est venue saluer Régine Engström, préfète de la région Centre-Val de Loire, ce mardi 4 mai. Dans le cadre d’un point presse au centre de maintenance, cette dernière a ainsi salué le projet, « qui dessert des quartiers prioritaires ainsi que des équipements publics d’importance » et réaffirmé le soutien de l’Etat à celui-ci.

18 millions d'€ pour les études cette année

Un soutien qui se matérialise pour 2021 par une enveloppe financière de 4,6 millions d’euros, provenant du Plan de Relance de l’Etat. Un montant qui servira aux études prévues cette année a indiqué de son côté Wilfried Schwartz, le président de la Métropole qui a rappelé que l’intercommunalité a prévu un total de 18,4 millions d’euros d’investissements pour ces études cette année.

Le Président de Tours Métropole et la Préfète de région qui ont insisté par ailleurs sur l’importance d’un tel projet pour la transition écologique : « Les transports représentant un tiers des émissions de gaz à effet de serre » a précisé cette dernière, tandis que Wilfried Schwartz insistait sur l’importance de la verdure dans ce projet avec une ligne « qui sera végétalisée à 70%, dont toutes les stations ainsi que les parkings relais qui seront boisés. »

Ce dernier a précisé également que l’enveloppe allouée pour l’acquisition du foncier (une 50 aine de parcelles et maisons) le long de la ligne s’élève à 28 millions d’euros. Pour l’heure, Tours Métropole a acquis 18 de ces parcelles.

De son côté Régine Engström a profité de cette annonce de soutien financier pour indiquer qu’au total 206 millions d’euros issus du Plan de Relance qui ont été fléchés en Indre-et-Loire, ainsi que 170 millions d’euros du fonds de solidarité et 190 millions d’euros pour le chômage partiel dans le cadre de la gestion de la crise du Covid.  

Quant au tramway, après les études jusqu’à la fin d’année, l’enquête publique devrait se tenir mi-2022 après saisine du dossier par les services de l’Etat.