Tours

Tours veut ouvrir un restaurant au jardin du Musée des Beaux-Arts

Du 1er juin au 30 septembre.

Imaginez… Un repas au calme à l’ombre du grand cèdre du Liban qui trône dans le parc du Musée des Beaux-Arts de Tours. Une terrasse avec vue sur la cathédrale, le bâtiment historique où logent les œuvres d’art, la verdure ou encore l’éléphant Fritz. Si le gouvernement confirme la réouverture prochaine des restaurants vous pourrez pleinement en profiter.

Sur son site, la ville de Tours annonce son souhait d’ouvrir un restaurant éphémère dans le jardin du Musée des Beaux-Arts, pour la période du 1er juin au 30 septembre. Une première.

Objectif : ouvrir un bar et proposer une offre de restauration sur place et à emporter pour séduire à la fois les promeneurs, les touristes ou encore le public qui vient assister au spectacle son et lumière proposé en soirée pendant la période estivale. La promesse de voir pas mal de clientèle pour l’entreprise qui s’installera : un appel à candidatures vient d’être lancé pour la trouver.

« La Ville de Tours sera soucieuse des produits proposés et de leur provenance ainsi que de la démarche écoresponsable de l’exposant. Il sera également demandé une offre raisonnable en terme de prix de vente » peut-on lire dans l’appel disponible sur le site de la commune.

« Le prestataire devra fournir sa propre structure pour assurer la prestation de restauration éphémère. Il installera ses propres tables et chaises selon un aménagement validé avec les services de la Ville et le Musée des Beaux-Arts. La structure devra être conforme et validée par le service des bâtiments de France. Le restaurateur s’engage à entretenir son matériel. Cette installation temporaire devra être démontée à l’issue de la période précitée et le site remis dans son état initial » est-il également précisé. Avec la guinguette et Tours-sur-Plage cela ferait donc un troisième lieu de détente éphémère pour les beaux jours en ville.

La mairie demande également une installation permettant le tri des déchets et le respect des gestes barrières (mise à disposition de gel hydroalcoolique par exemple). On a maintenant hâte de savoir qui sera retenu !