Tours

[Photos du jour] Après l'attaque de Rambouillet, l'hommage des policiers de Tours

Ils se sont rassemblés devant le commissariat.

Ce lundi après-midi il y avait une cinquantaine de policiers réunis devant le commissariat à 17h30, pour rendre un dernier hommage à leur collègue Stéphanie M., tuée dans l'attaque du commissariat de Rambouillet vendredi dernier. La fonctionnaire de 49 ans a été touchée par deux coups de couteau à l'entrée du bâtiment. L'assaillant a été abattu peu après par les forces de l'ordre. Selon le procureur antiterroriste, il s'était récemment radicalisé.

Après cette nouvelle attaque envers l'institution policière, semble-t-il préparée en amont, la désillusion était perceptible dans le groupe de policiers tourangeaux répondant à un appel national au rassemblement. En dehors du légitime hommage à une collègue défunte, le sentiment qui prédominait était la lassitude. 

Instrumentalisés par la classe politique, perçus comme trop violents par les citoyens, inquiets du virage social qui s’annonce : les policiers d’aujourd’hui disent “avoir peur même dans leur commissariat” et ne voient pas de solutions pour améliorer leur rapport au citoyen.

A cela s’ajoute le sentiment d’une banalisation des violences graves qui les poussent eux-mêmes au repli reconnaissent-ils à demi-mot. Au-delà de l'émotion il s'agissait donc bien d'une manifestation.

Pascal Montagne

 

Après un court hommage à leur collègues, le groupe s’est dispersé en silence.