Tours

[Le saviez-vous ?] Où recharger sa voiture électrique en Indre-et-Loire

Ce n’est pas toujours facile de s’y retrouver.

Les véhicules électriques voient leur part de marché progresser. Ils sont clairement de plus en plus nombreux sur les routes. N’empêche, le principal frein à l’achat ça reste l’autonomie, en l’occurrence la crainte de tomber en panne de batterie et de ne pas pouvoir recharger. Quand on fait de petits trajets ça va, on se dit qu’on rechargera en fin de journée à la maison. Mais pour des épopées où l’on avale plus de kilomètres ça nécessite un peu plus d’organisation… et souvent de trouver des bornes accessibles au grand public.

Mais où sont-elles ? Pas toujours facile de savoir d’autant que plusieurs acteurs se chevauchent : des bornes sont installées par des collectivités publiques, des acteurs privés comme des supermarchés, des maisons de retraite ou encore la société Vinci qui gère le réseau autoroutier. En Touraine on a quand même l’avantage d’avoir le SIEIL, syndicat public qui coordonne un réseau de bornes dites Modulo. Les premières ont été installées en 2012, il y en a aujourd’hui dans plus de 160 communes du département soit plus de 50% des municipalités du territoire (certaines marchent très peu par exemple 6 sessions en 2020 à Antogny-le-Tillac, 7 à Chambourg-sur-Indre mais d’autres cartonnent : 447 rechargements sur la commune de Joué-lès-Tours en 2020, 124 à Marigny-Marmande, plus de 180 pour les deux équipements de la Place des Patis à Nazelles-Négron).

Pour trouver les points de recharge, le SIEIL a mis en ligne une carte. Certaines communes proposent un catalogue spécifique sur leurs sites comme Avoine et Montlouis-sur-Loire. Vinci Autoroutes voit large avec son application Ulys qui recense près de 550 emplacements tourangeaux en ce printemps 2020 dont les 26 de son réseau. On les trouve sur des aires de service ou des parkings de péages (Neuillé-Pont-Pierre, Sainte-Maire-de-Touraine, Bléré…). Le programme n’est pas valable qu’en Touraine : il couvre l’ensemble du pays (33 000 bornes dont un outil pour savoir celles qui sont disponibles ou déjà utilisées).

A noter qu’il y a deux types de bornes : celles à charge lente et d’autres bien plus rapides (environ 15 minutes). Le réseau autoroutier d’Indre-et-Loire compte ainsi 10 machines à forte puissance, et on en attend 8 de plus d’ici fin 2022 (+ 4 à charge lente). Renseignez-vous bien en amont : selon les emplacements et les modèles, les tarifs ne sont pas les mêmes. Des abonnements existent pour éviter de payer plein pot à chaque usage. Par exemple, l’utilisation des bornes du SIEIL nécessite une carte spécifique à demander à l’opérateur.