Tours

[Photos du jour] La Charpraie, lieu de répit pour plusieurs familles tourangelles

Les enfants en situation de handicap sont pris en charge, les parents peuvent souffler.

Chaque parent ayant gardé ses enfants durant le confinement sait à quel point il est difficile de travailler et gérer sa progéniture simultanément. Parmi ces enfants, quelques-uns ont besoin d’attention encore plus soutenue et permanente. C’est le cas des enfants en situation de handicap, qu'il soit physique ou mental.

Les centres médicaux sociaux et les centres de loisirs étant fermés, il n’y a donc pas d’alternative de prise en charge pour ces parents, qui sont épuisés après ces longs mois de crise sanitaire. 

Avec l’association “Autrement dit” Sonia Pareux, a donc lancé avec l’aide de la Mairie de Tours une initiative pour prendre en charge ces enfants, et soulager les parents en leur offrant quelques plages de répit. Lors de ces quelques heures, les animateurs proposent de nombreuses activités adaptées aux enfants : balades, histoires, jeux de plein air, lecture, etc.

Une initiative fortement appréciée par les parents qui peuvent enfin souffler. Au centre de loisirs de la Charpraie, c’est près de 18 enfants qui seront accueillis tout au long de cette semaine, à raison de 3 à 5 par jour, pour offrir un accueil spécialisé grâce aux bénévoles de l’association.

Une initiative soutenue et observée de près par la Mairie de Tours, qui souhaite déjà réitérer l’expérience et l’étendre. Pascal Brun, élu délégué au handicap, se félicite de ce dispositif qui permet de coordonner compétences et moyens, “pour commencer à construire une vraie ville inclusive” A noter qu'Autrement Dit qui a organisé deux festivals par le passé a également monté un week-end de répit samedi et dimanche au château de Taillé à Fondettes.

Pascal Montagne