Tours

[#MIAM] Livraisons de repas : chamboulement en vue dans les rues de Tours

Deux nouveaux acteurs s’apprêtent à débarquer.

Stuart, Uber Eats, Deliveroo, Just Eat… On ne peut pas dire que Tours et son agglo manquent d’options quand il s’agit de se faire livrer un repas, au passage la seule alternative quand on a envie de déguster quelque chose venu de l’extérieur après 19h. D’ici quelques semaines, le marché va encore s’élargir avec l’entrée en piste de deux nouvelles sociétés françaises spécialisées dans ce domaine : Les Frères Toqués et Sacré Fernand. La première est presque locale (née à Angers en 2015), la 2e vient du sud de la France et existe depuis 5 ans.

Pour se différencier des mastodontes du secteur, les deux acteurs mettent en avant leur sélection des restaurants comme des livreurs qui travaillent à leurs côtés. « Chaque livreur de Sacré Fernand passe un entretien en amont » explique par exemple Mika, patron d’El Pintxo Rue Colbert et référent de la marque sur la ville de Tours. C’est lui qui prépare son lancement après avoir testé le service des multinationales : « C’est une catastrophe en termes de non-respect du produit. J’ai vu un livreur renverser une barquette de pintxos dans son sac, je n’ose même pas imaginer dans quel état c’est arrivé. »

Uniquement des restaurants de qualité

Après avoir rencontré l’équipe de l’entreprise, il adoube son modèle : « Pas de chaînes ni de gros groupes, seulement des restaurateurs indépendants. On vise clairement le local, l’image du chef dans sa cuisine. » Evidemment, l’appli se réserve une commission sur l’addition (25%, légèrement moins élevée que la concurrence déjà établie) « mais on livre jusqu’à 10km avec un tarif unique de 2€90 pour le client » précise Mika. Ainsi, les trajets se font de préférence en vélo-cargo, scooter électrique ou – à défaut – en voiture (cela dit, chez Uber et Deliveroo, de plus en plus de courses sont également assurées avec des véhicules motorisés). De son côté Les Frères Toqués garantit du 100% vélo (avec une base de 7€50 par heure pour les coursiers, hors primes par voyage).

Proposé sans engagement aux restaurateurs partenaires, Sacré Fernand devrait débarquer à Tours en mai, de quoi se roder pendant quelques semaines avant la réouverture espérée des bars et restaurants.

A la carte, attendez-vous à des adresses gustativement très recommandables (la liste non officielle comporte des lieux appréciés de la rédaction). Le chef d’El Pintxo espère autant convaincre des restaurants traditionnels que des enseignes de street food ou des épiceries quali, avec en prime la possibilité de préparer en amont des plateaux repas pour des entreprises, « on pourrait même imaginer que les personnes qui n’ont pas le temps de faire le marché se fassent livrer leur primeur au bureau » souffle Mika. Son pari : que la clientèle sache que – quoi qu’elle commande – elle aura de la qualité (parfois difficile à trouver dans le long catalogue de la concurrence).

Olivier Collet