Tours

CARTE COVID : Où se faire vacciner en Indre-et-Loire ? Et sous quelles conditions ?

Plusieurs sites sont disponibles.

La vaccination contre la Covid-19 est présentée comme la solution la plus efficace pour enrayer l’épidémie. Si la campagne française est un succès, cela pourrait permettre d’alléger les contraintes sanitaires… Dans cet article que nous mettrons à jour régulièrement, on va vous mettre à disposition une carte pour savoir où se faire vacciner en Indre-et-Loire mais aussi quelles sont les conditions requises selon les lieux.

---------------

Situation au 12 mai :

Quels vaccins ?

Quatre vaccins sont autorisés en France. Le premier qui a été déployé c'est celui du consortium Pfizer / BioNTech (il faut 2 doses par personne pour bénéficier d’une immunité garantie à 95% par le fabricant), le deuxième vient de Moderna (dont l'usine Recipharm de Monts conditionne des flacons depuis mi-avril). Suivent ceux d'AstraZeneca (uniquement pour les plus de 55 ans) et Jonshon & Johnson (le seul qui ne nécesite pas de 2e injection)..

Les vaccins Pfizer et Moderna sont uniquement disponibles dans des centres de vaccination avec une certaine logistique car leurs conditions de conservation sont complexes (il leur faut des températures très basses). Néanmoins, du Moderna va prochainement être mis à disposition des pharmacies qui le livreront aux médecins généralistes pour des injections en cabinet. Chaque flacon comprend 10 doses et doit être utilisé dans les 6h après ouverture. Le syndicat de médecins MG France Centre s'est réjoui de cette avancée, d'autant que les docteurs ont parfois du mal à mettre la main sur le produit d'AstraZeneca (une polémique a éclaté après le refus de leur donner 6 000 doses stockées au CHU, initialement dédiées aux soignants mais qui n'ont pas trouvé preneur).

 

Qui peut recevoir ses injections ?

L'accélération des livraisons fait que toutes les personnes de plus de 50 ans peuvent prendre rendez-vous pour une injection avec des créneaux prioritaires pour certaines professions afin d'éviter les embouteillages (il s'agit des enseignants, membres des forces de l'ordre ou encore éboueurs). Pour les personnes plus jeunes, il faut répondre à d'autres conditions : travailler dans les services de santé (hôpital, EHPAD...) ou souffrir de pathologies qui acroissent les risques de développer une forme grave de la Covid-19. Cela dit, depuis ce mercredi 12 mai, toute personne de plus de 18 ans peut prendre rendez-vous si des créneaux sont encore disponible pour le lendemain. Des sites comme ViteMaDose, ChronoDose ou Doctolib permettent de traquer ces (très rares) rendez-vous disponibles.

Autres publics concernés par la vaccination en priorité : les personnes en surpoids, certains jeunes de 16 et 17 ans avec des maladies graves, les femmes enceintes à partir du 2e trimestre de grossesse. Et désormais les proches de personnes immuno-déprimées (les situations les plus sévères), ce qui correspond à plusieurs centaines de milliers de personnes selon le ministre de la santé. 

Comment prendre rendez-vous ?

Les administrations de doses ce n'est pas comme les tests PCR : on ne peut pas venir sans avoir réservé son créneau. Pour les centres de vaccination grand public ceux-ci se prennent via le site www.sante.fr ou www.doctolib.fr en indiquant la commune de son choix. Autre solution : appeler un numéro vert régional : 0 805 02 14 00(accessible du lundi au samedi de 9h à 18h).

On peut théoriquement bloquer au même moment les dates de la première et de la deuxième injection qui peut être espacée de plusieurs semaines voire plusieurs mois, la stratégie étant de prioriser l'administration de premières doses pour augmenter le nombre de personnes ayant une immunité au moins partielle.

En raison d'une très forte demande, les créneaux peuvent être difficiles à décrocher. Malgré la progression des livraisons (20 000 doses par semaine en avril contre 15 000 en mars pour la Touraine), le site Doctolib affiche souvent une impossibilité de prendre rendez-vous ou des délais d'une dizaine de jours. Il faut revenir régulièrement pour voir si des créneaux s'ouvrent. A ce jour, la vaccination le week-end est peu développée en Indre-et-Loire néanmoins, le centre du Vinci de Tours qui remplace celui des Halles dès le 17 mai piquera à terme 7 jours sur 7 pour atteindre 4 000 vaccinations hebdomadaires (2 500 dans un premier temps).

 

Les lieux :

L’objectif affiché par les autorités tourangelles est qu’on ne fasse pas plus de 20-25km depuis son domicile ou son lieu de travail quand on souhaite se faire vacciner. Fondettes, Ballan-Miré ou la communauté de communes de Chinon ont mis des dispositifs en place pour favoriser les trajets vers un centre de vaccination (transport spécial ou bus gratuit). Tours Métropole propose également du transport à la demande vers ses différents centres pour le prix d'un ticket de bus. Les informations sont disponibles dans cet article.

 

Voici la carte de la vaccination anti-Covid en Indre-et-Loire :

 

Légende :

  • En jaune les sites de l'agglomération tourangelle accessibles aux professionnels de santé, pompiers et aides à domicile de plus de 50 ans ou avec problèmes de santé (sur rendez-vous)
  • En vert les sites ouverts au grand public (exclusivement sur rendez-vous pris à l'avance par téléphone et Internet), celui de Tours-Halles ferme après le week-end de l'Ascension
  • En gris les centres de vaccination XXL (celui de Tours-Vinci ouvre le 17 mai)

Pour ajouter des informations à cette carte n’hésitez pas à nous écrire : [email protected]. Les adresses sont également disponibles sur le site www.sante.fr.