Tours

Et si on mettait plus d’œuvres d’art dans les couloirs du CHU de Tours ?

L’hôpital lance un appel aux artistes.

C’est une belle histoire comme la pandémie de la Covid-19 en offre parfois, au milieu des drames. Des parcours de vie qui deviennent d’un coup très douloureux avant d’aboutir sur une issue bien plus réjouissante. C’est le cas pour l’artiste tourangeau Jamal Lansari.

L’homme a été hospitalisé en réanimation au CHU de Tours après avoir été infecté par le coronavirus. Il s’en est sorti et ce’tte semaine il a décidé d’offrir une œuvre à l’hôpital en guise de remerciements. Un tableau carré d’1m sur 1m baptisé L’effet papillon symbolisant des papillons en pleine agitation, et qui trouvent refuge dans une bulle d’oxygène représentée par une capsule en verre dans une atmosphère rose. La référence à l’oxygénothérapie et à l’aide respiratoire apportée pendant les soins hospitaliers est évidente.

Le tableau égaye désormais les couloirs du service de soins intensifs de l’hôpital Bretonneau de Tours. Comme l’on peut aussi admirer une œuvre de Laurence Dréano à l’entrée de la maternité, sur le même site.

Et si les artistes prenaient encore plus de place à l’hôpital ? C’est l’appel du Fonds de Dotation du CHU de Tours, l’organe qui collecte de l’argent pour mener des projets d’amélioration des conditions de travail des personnels ou d’accueil des patients (sas d’ambiance tamisée avant l’accueil en bloc opératoire, robots pour converser à distance avec ses proches, aire de jeux adaptée aux besoins des enfants autistes…). Avec le projet Une œuvre pour l’Hôpital, les artistes sont invités à faire don d’une création au CHU. Il suffit d’écrire à [email protected].