Tours

Les oubliés du Ségur de la santé manifestent à Tours

Et ils comptent continuer de se faire entendre

Près de 120 manifestants étaient réunis à 14 heures ce jeudi 8 avril, devant le conseil départemental. L’objectif principal était de réclamer la généralisation de l’augmentation de salaire de 183€, obtenus par les personnels hospitaliers lors du Ségur de la Santé. Une mesure appliquée uniquement au secteur médical au sens strict, mais pas au secteur médico-social et aux EHPAD.

En effet, d’après les manifestants, essentiellement composés de militants CGT, FO et Sud Santé, le Ségur de la santé n’a abouti qu’à une demi-mesure. La revalorisation de 183€ “ne concerne pas tout les métiers de la santé, et de plus ne compense pas l’augmentation du coût de la vie depuis 10 ans, il faudrait au moins 300€ de revalorisation au total” d’après Gaëtan, militant CGT.

Au-delà des revendications de revalorisation salariale, les syndicats réclamaient également la reconnaissance du COVID en tant que maladie professionnelle, un management plus bienveillant. Au sein du cortège, beaucoup espèrent également de meilleures conditions de travail, plus de matériel, des financements, et bien sûr des ressources humaines plus nombreuses. “Ce n’est pas très attractif car ce sont des métiers où le salaire n’a pas vraiment bougé depuis 10 ans, alors que dans le même temps on a de plus en plus de patients pour le même nombre de soignants” résume Gaëtan.

Pascal Montagne