Tours

ReplayTouraine #59 – Restrictions Covid, nouveaux policiers, débats sur le tram… 5 infos incontournables cette semaine

On revient aussi sur la mobilisation du milieu culturel.

Le ReplayTouraine c’est une rubrique hebdomadaire d’Info Tours pour ne rien rater de l’actualité des derniers jours en Indre-et-Loire. Voici l’édition de ce 27 mars.

 -----------------

1 – Tour de vis Covid

Jeudi après-midi, la préfecture d’Indre-et-Loire a annoncé de nouvelles restrictions pour tenter de calmer la diffusion du coronavirus qui s’accélère dans le département, au point d’avoir franchi le seuil d’alerte en début de semaine. Ce plan c’est clairement la dernière étape avant des mesures de confinement plus restrictives comme celles en vigueur en région parisienne. Le port du masque est désormais obligatoire dans certaines rues de Montlouis, Bléré, Descartes, Sainte-Maure, Langeais, Château-Renault ou Chinon ce qui n’était jusqu’ici le cas que pour les marchés, Amboise et le territoire de Tours Métropole. On doit aussi se maquer aux abords de tous les établissements scolaires, et les lycées font classe en demi-jauge.

Par ailleurs, la vente d’alcool au verre et la consommation d’alcool dans les lieux publics sont interdits. Les contrôles sont renforcés pour vérifier qu’il n’y a pas de groupe de plus de 6 personnes dehors. Il n’est plus question d’organiser de braderie, brocante ou vide grenier.

A propos de la vaccination, trois nouveaux centres vont ouvrir : dès lundi 29 pour les plus de 70 ans à l’hôpital Bretonneau de Tours puis le 6 avril au gymnase des 11 Arpents de Saint-Avertin ainsi qu’à la salle l’Escale de Saint-Cyr-sur-Loire. La prise de rendez-vous reste obligatoire. De son côté, le CHU cherche des volontaires parmi les personnes infectées par la Covid depuis plus de 6 mois dans le cadre d’une étude sur l’immunité avec le vaccin Pfizer. Contactez l’hôpital si ça vous intéresse.

 

2 – La culture toujours en détresse

Chaque jour, le collectif à l’initiative de l’occupation du Grand Théâtre de Tours organise une manifestation devant l’Opéra. Il réclame la réouverture des lieux culturels ou encore la prolongation de l’année blanche pour les intermittents du spectacle. Mercredi les profs de danse ont organisé une chorégraphie de rue avec une grosse centaine de personnes pour alerter sur leurs propres difficultés depuis un an. Ce samedi, une scène ouverte est organisée dès 14h afin de sensibiliser le public passant par là.

 

3 – Colère dans les vies scolaires

Jeudi après-midi, des assistantes et assistants d’éducation ont organisé un sit-in devant la préfecture d’Indre-et-Loire avec l’ambition d’alerter sur les particularités d’un métier jugé trop précaire : des CDD avec temps partiel qui ne permettent pas de vivre au-dessus du seuil de pauvreté et ne se renouvellent plus au-delà de 6 ans. Les surveillants des collèges et lycées demandent aussi qu’on prenne mieux en compte leur rôle essentiel (gestion des absences mais également méditation de conflits) via des augmentations, y compris les primes Covid car ils et elles gèrent aussi de grands groupes d’élèves lors des permanences. Une grève a été organisée et un collectif tourangeau s’est monté afin de faire entendre ces revendications.

 

4 – Renforts au commissariat

Le ministre de l’intérieur Gérald Darmanin était à Tours lundi soir. Une visite éclair, concentrée sur une rencontre avec les équipes du commissariat central afin de confirmer le recrutement de 33 policiers supplémentaires cette année pour compenser les manques d’effectifs et les 5 départs en retraite attendus dans les prochains mois. Ces arrivées étaient attendues de longue date par les syndicats… En revanche il y a un déçu : le maire de Joué-lès-Tours qui estime que les renforts promis lors du passage du quartier de la Rabière en zone dite de Reconquête Républicaine ne soient pas visibles sur le terrain. Le déplacement du représentant du gouvernement a également été contesté par des féministes venus demander son départ à la suite d’accusations de viol.

 

5 – Débat sur la 2e ligne de tram

Elle doit être inaugurée entre 2025 et 206 pour relier Tours à La Riche mais l’opposition centre-droite de Tours demande que seul la branche Tours-Chambray soit réalisée, le temps de revoir l’autre partie vers La Riche, jugée trop sinueuse avec donc un temps de parcours peu attractif. Les élus aux responsabilités ont répondu expliquant que cette section comportait 9 virages soit autant que sur l’actuelle ligne A entre la gare de Tours et l’Heure Tranqulle, ce qui mettrait le centre de La Riche à un gros quart d’heure de la Place Jean Jaurès, la vitesse moyenne des rames étant estimée à 19km/h, comme pour celles qui circulent depuis 2013 de Tours-Nord à Joué. Les démarches continuent donc sans modifications des plans initiaux, et vu les oppositions on peut s’attendre à des procédures de contestation. Un recours grâcieux a déjà été déposé auprès de Tours Métropole afin de défendre les arbres du Boulevard Béranger.

 

BONUS – Comment on fabrique une télé locale ?

Cette semaine, 37 degrés vous fait découvrir les coulisses de TV Tours-Val de Loire qui vient tout juste de fêter ses 15 ans, avec les interviews de deux membres de la chaîne déjà là à son lancement en 2006 (photo Jérémy Clavier).