Tours

2 boulangers tourangeaux en finale d’une compétition nationale

Le jour où la baguette française est choisie pour concourir au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Il y a des coïncidences amusantes : ce vendredi 26 mars en a offert une dans l’univers de la boulangerie…

A 18h40, M6 diffusait le dernier épisode de son émission La meilleure boulangerie de France tourné en Centre-Val de Loire. Trois établissements de Veigné, Nouzilly et Château-Renault étaient en compétition face à d’autres enseignes du Loir-et-Cher ou du Loiret… Et c’est Les Blés de Demain qui a remporté le seul billet qualificatif pour la finale nationale du concours orchestré par un Meilleur Ouvrier de France et un chef.

Cela fait donc une nouvelle distinction pour le duo de Compagnons trentenaires qui vient tout juste d’ouvrir sa deuxième boutique Place du Grand Marché à Tours, en plus de ses présences sur les marchés d’Amboise et de Beaujardin à Tours. Il faudra maintenant voir comment ils se débrouillent face aux candidats des autres régions. On ignore encore quelle forme prendra la compétition de la 6e chaîne mais ce sera à suivre d’ici quelques semaines.

Cette nouvelle arrive au même moment qu’une information importante : la baguette française est choisie pour représenter notre pays à la prochaine sélection du Patrimoine Mondial Immatériel de l’UNESCO (à ne pas confondre avec celui des monuments). Là-encore, la Touraine joue l’un des premiers rôles…

Régulièrement, notre pays doit sélectionner des traditions aptes à obtenir une reconnaissance internationale. Cela permet de garantir leur préservation mais aussi de focaliser l’attention internationale, donc potentiellement d’attirer du tourisme ou développer des exportations. En 2010, on se souvient ainsi que le Repas Gastronomique Français avait été sélectionné puis classé au sein de ce Patrimoine Mondial de l’UNESCO… grâce à l’action de l’Institut Européen d’Histoire et des Cultures de l’Alimentation de Tours, par ailleurs gestionnaire de la Cité de la Gastronomie installée dans la Villa Rabelais de Tours (à l’ouest du Boulevard Béranger).

L’IEHCA a œuvré dans la candidature de la baguette, qui a été choisie par la ministre de la culture ce vendredi afin de porter l’étendard de la France à l’échelle planétaire (elle s’impose devant les toits en zinc de Paris et une fête viticole jurassienne).

Précisément, c’est le savoir-faire et la culture de la baguette de pain qui pourraient bientôt être reconnus par l’UNESCO : « L'IEHCA a été fortement impliqué dans ce dossier porté par la Confédération Nationale de la Boulangerie Pâtisserie Française. Nous lui avons apporté notre expertise et notre expérience en prenant part aux travaux du conseil scientifique qui a œuvré à l'élaboration de cette candidature Plusieurs collègues et étudiants de l'université de Tours ont également apporté leurs concours. Plusieurs années de travail sont ici récompensées » se félicite le président de l’institution Bruno Laurioux.

Il faut maintenant attendre 2022 pour savoir si la candidature de la baguette est validée.