Tours

Terres du Son, Yzeures’N’Rock… Pourquoi les festivals photographient des chaises face au vide ?

Une opération revendicative.

Une chaise avec un dossier à barreaux et deux accoudoirs, juchée dans l’herbe, seule face aux arbres qui commencent à fleurir et à retrouver leurs feuilles. Une chaise qui semble oubliée au beau milieu d’un parking, sans la moindre présence humaine détectable. Ou encore une chaise en milieu forestier, semblant attendre on ne sait trop quoi.

Ce sont respectivement les descriptions de photos partagées par le festival Terres du Son, l’American Tours Festival et Yzeures’N’Rock, trois événements majeurs des étés tourangeaux qui relaient un mouvement national. L’idée : partager la photo d’une chaise vide pour dénoncer les mesures Covid du gouvernement imposant aux festivals de 2021 d’accueillir maximum 5 000 personnes par jour, avec des concerts exclusivement assis, pas de buvette et pas de restauration. Bref, un schéma qui ne correspond pas vraiment à l’idée qu’on se fait de ce genre de manifestations…

Dans toute la France, des organisateurs d’événements déjà annulés ou en sursis ont suivi le mouvement derrière le mot-dièse #DeboutLesFestivals.

L’objectif est de faire bouger les lignes, pour que l’été ne ressemble pas à une saison sans culture pour la deuxième année consécutive : « Les derniers bruits venus du Ministère laissent entrevoir une lueur d'espoir, dans des conditions acceptables (debout, avec bars et restauration) » espère-t-on du côté d’Yzeures’N’Rock qui se laisse encore du temps pour trancher sur son avenir.

Comme beaucoup d’acteurs contraints par les mesures sanitaires, les festivals demandent de la visibilité et rapidement. Plus les semaines passent, plus le montage des événements est difficile. Sans mesures claires, c’est le renoncement pur et simple qui est souvent privilégié (comme le Hellfest ou l’American Tours Festival chez nous)… Et c’est triste.