Tours

Vous avez attrapé le coronavirus ? Le CHU de Tours a besoin de vous

Pour une étude sur l’immunité.

Cela fait un peu plus d’une année que le Sars-Cov2 rôde en Indre-et-Loire… Des milliers de personnes ont été contaminées dans le département, avec des symptômes plus ou moins lourds. En quelques mois la recherche a acquis beaucoup de connaissances mais la Covid-19 reste une maladie émergente. On ne sait pas trop si on peut la contracter à plusieurs reprises comme la grippe ou si on bénéficie d’une certaine immunité. Est-ce que le vaccin protège à vie ou faut-il envisager des rappels réguliers ?

Pour en savoir un petit plus sur le sujet, le CHU de Tours lance une étude auprès de personnes qui ont été infectées par le virus. Nom de code : CoviCompare P.

« L’objectif de cette étude : vacciner les volontaires avec le vaccin Pfizer et les suivre pendant 24 mois afin d’analyser avec précision la réponse immunitaire induite par le vaccin » explique l’hôpital tourangeau dont le Dr Zoha Maakaroun pilote le projet. Concrètement, l’idée c’est de comparer la réponse immunitaire de personnes qui n’ont jamais eu la Covid à celle de personnes l’ayant eu il y a plus de six mois. Les premières recevront deux doses de vaccin et les secondes une seule dose.

En plus de Tours, 10 autres villes françaises participent à l’opération.

Pour réussir l’expérience, il faut 30 volontaires tourangeaux de 18 à plus de 75 ans qui ont été infectés par le coronavirus, quel que soit le degré de la maladie (asymptomatique, hospitalisation, admission en réanimation). La seule condition est d’être guéri ou guérie depuis plus de 6 mois. Si ça vous intéresse il faut contacter le CHU au 02 47 47 69 72.