Tours

En manque de culture à Tours : le Théâtre Olympia également occupé

Il proposera une série de spectacles samedi.

Depuis une semaine un collectif d'artistes et de professionnels liés à la culture occupe l'Opéra de Tours 24h/24. Un mouvement pour dénoncer la fermeture prolongée des lieux culturels à cause de la crise santaire et réclamer le droit de travvailler.

En marge de cette action, le théâtre Olympia voisin est également occupé. Ce sont ici une dizaine d’étudiants du Conservatoire, du Master arts et spectacles et Master médiation culturelle de l’Université de Tours qui ont décidé de l’investir, en complément des près de 60 théâtres actuellement occupés en France (Paris, Orléans, Rouen...). Une occupation qui a la bienveillance du directeur des lieux Jacques Vincey.

Valentine et Emilie, étudiantes en troisième année d’arts dramatique au conservatoire, détaillent les actions et les revendications :

“Nous occupons le théâtre pour revendiquer la réouverture au public et aux étudiants. En effet, ce sont des endroits d’échange, de partage, qui permettent de rêver, s’évader, de faire réfléchir”

Valentine complète :

“C’est également un lieu d’apprentissage pour nous, nous avons besoin de jouer, de voir les autres jouer pour progresser. C’est nécessaire pour continuer, car au bout d’un an, il y a un certain désespoir chez les étudiants, à l’heure certains abandonnent carrément leurs études”.

Ces étudiantes ont du mal à comprendre que les 3ème année puissent faire cours pendant que les 1ère et 2ème année sont en distanciel. Au-delà des revendications de réouverture des lieux de culture et de réévaluation des mesures, les revendications portent sur le revalorisation des études, un meilleur accompagnement à l’emploi en sortie d’études. On sent clairement une lassitude après un an sans perspective, les étudiants se sentant à l’écart, en marge d’une société centrée sur les questions économiques de la crise sanitaire.

Leurs attentes s’expriment par les nombreuses pancartes revendicatives sur le fronton du théâtre, et à travers l’exposition d’une trentaine de portraits d’artistes déclarés “Non essentiels” du photographe tourangeau Romain Gibier. Une action se tiendra également sur le parvis du théâtre Olympia ce samedi 20 mars, où de nombreux artistes viendront pour un geste artistique ou revendicatif, une prise de parole, toutes les 10 minutes de 9h30 à 17h30. Le public est invité à passer à n'importe quel moment. Donc venez, surtout si vous êtes en manque de culture.

Pascal Montagne