Tours

Relance post-Covid : des millions et des projets pour l’Indre-et-Loire

Dans la santé, l’économie ou l’associatif.

Il y a un an la Touraine se confinait subitement pour calmer la première vague de l’épidémie de coronavirus et l’économie va s’en souvenir pendant très longtemps. Mise à l’arrêt, elle bénéficie progressivement du vaste plan de relance annoncé par le gouvernement et chiffré à 100 milliards d’€. Un dispositif qui vient en complément des différentes aides et qui vise donc à accompagner la reprise pour éviter les suppressions d’emplois ou encourager de nouveaux investissements. Plusieurs leviers peuvent être actionnés selon les besoins ou les projets. On va en évoquer quelques-uns ici...

Si on se concentre uniquement sur la partie Nord-Ouest du département, ce sont ainsi 13 projets économiques qui sont déjà assurés d’un soutien... L’enveloppe est de 8 millions d’€. « Ces subventions contribuent à la réalisation d'investissements utiles aux habitants et à l'activité économique. Ils soutiennent l'emploi » assure le député LREM Daniel Labaronne. Les entreprises concernées sont situées à Amboise, Château-Renault ou Montlouis-sur-Loire.

Le secteur associatif peut également bénéficier de dispositifs propres. Un plan de relance pour l’insertion a été engagé par l’Etat et il bénéficiera à 5 structures tourangelles : Entraide et Solidarités, Les Restos du Coeur, l’Association Service Emploi Réinsertion, ASS Insert Réinsert Prof Humain Handic et l’entreprise adaptée O3 Experts. L’enveloppe régionale est de 3,63 millions d’€ avec une perspective de soutien pour 951 emplois d’ici 2022. Les projets sont variés allant de l’achat de pieds de vigne à l’acquisition d’une voiture électrique en passant par le développement commercial ou la communication.

L’objectif est de maintenir 188 emplois sur le département et d’en créer 174. Le Relais Ste Maure, Castelrenaudais Insertion ou l’association Germinal de Tours figurent également dans la liste des bénéficiaires. Les sommes totales versées au titre de ce plan de relance pour l’insertion dans l’emploi dépassent les 410 000€ en Touraine (sur une enveloppe nationale de 320 millions).

Enfin, en marge du Ségur de la Santé, le gouvernement a confirmé ces derniers jours que 19 milliards d’€ seront dédiés à la réduction de la dette des établissements de santé ou le développement de projets (achat de matériel, amélioration de l’accueil des personnes âgées, amélioration des conditions de travail pour les personnels). La région Centre-Val de Loire va bénéficier d’une enveloppe de 517 millions d’€ comme l’a confirmé l’Agence Régionale de Santé qui évoque un investissement « historique ». Par exemple, plus de 10% de la somme iront à l’achat ou au remplacement de matériel ainsi qu’à la réalisation de petits travaux, 214 millions seront dédiés « à l’assainissement financier des établissements ».

La CGT a fait état de craintes sur la dépense de cette enveloppe, redoutant par exemple que les sommes aillent surtout aux gros hôpitaux et établissements au détriment des plus petits.