Tours

Malgré la fermeture des musées, 5 expos à découvrir en Touraine

A Tours et Montbazon. Et gratuit.

En manque de culture à cause de cette crise sanitaire qui n’en finit pas ? Ne pas croire que le secteur est endormi ! En ce moment on peut voir des expositions… Il y a quelques jours on vous parlait de l’installation dans les vitrines du Centre de Création Contemporaine de Tours situé en haut de la Rue Nationale… Voici 5 autres suggestions pour faire des découvertes (liste non exhaustive)…

 -----------------

1 - Hôtel Gouin à Tours :

Le monument de la Rue du Commerce ne peut pas ouvrir ses portes au public mais sa cour, si. L’artiste tourangeau Rémou s’y installe dès lundi 15 mars et pour un mois avec Les petites bêtes à Rémou (des insectes). « Les animaux de Rémou font du bien à l’âme, avec en filigrane un souvenir fugace de jouet retrouvé au fin fond du grenier. Ce zoo portatif se savoure sur pelouse ou table basse » explique la fiche de présentation de l’événement.

 

2 - Galerie Rêvons c’est l’heure à Tours :

Depuis le 9 mars le jeune artiste tourangeau de 26 ans Anthony Sibinovic présente ses œuvres dans tout l’espace de cette nouvelle galerie de la Rue du Grand Marché. Première fois qu’il expose en solo. Un vernissage est programmé ce samedi 13 mars entre 16h et 18h. L’accès est gratuit.

 

3 - Galerie Olivier Rousseau à Tours :

Cette boutique de la Rue de la Scellerie accueille actuellement un duo d’artistes réunis pour la première fois en raison « des résonances subtiles » de leurs œuvres : Marina Ho et Joseph-Antoine d'Ornano. Une installation sous le titre Confidences. « Ils cultivent l'un et l'autre le goût des situations intimes, des personnages ou des scènes nimbées de silence, d'un certain mystère » souligne la galerie. A voir jusqu’au 10 avril.

 

4 - Maison des Arts à Montbazon :

Le sculpteur sur bois et bronze François Garnoer propose des œuvres surréalistes et abstraites aux formes suggestives. « La sobriété des lignes, la douceur des courbes et une finition soignée sont le fil conducteur de son travail. Ses abstractions semblent émerger du sol, ses personnages affichent leurs particularités et leurs sentiments, comme si par leurs lignes épurées, François cherchait à retranscrire l'essence même des choses, à faire ressortir leur intériorité et à leur trouver une âme » explique la présentation de l’événement. A voir jusqu’au 21 mars, du mercredi au dimanche de 14h à 17h30.

 

5 - Hôtel Métropolitain de Tours Métropole :

La collectivité qui a ses bureaux aux Deux-Lions propose de découvrir des œuvres de la peintre tourangelle Catherine Barthélémy. Une dizaine de ses toiles sont à découvrir dans la salle Thérèse Planiol. Il suffit de vous rendre à l’accueil aux horaires d’ouverture pour en savoir plus.