Tours

[En vitrine] En attendant la réouverture, des bars de Tours servent à emporter

Bières ou cocktails.

Une table en terrasse remplie de bouteilles pleines… L’image vue samedi après-midi Rue du Commerce, à l’entrée du bar des Frères Berthom. Quelques bières à attraper au passage, à déguster où bon vous semble mais surtout pas dans l’établissement ou à ses abords immédiats, crise Covid oblige. Le risque étant notamment de créer des attroupements (on en a vu en décembre devant des adresses servant du vin chaud).

L’enseigne du centre-ville n’est pas la seule à proposer ce type de service. Pour garder le contact avec le client, maintenir un semblant de chiffre d’affaire ou tout simplement pour le plaisir de reprendre une activité… Les raisons qui poussent les bars à ouvrir un comptoir sont multiples. Il y a quelques jours, Le Cubrik situé Rue au Change a ouvert une fenêtre pour écouler ses stocks, de peur de voir des boissons dépasser leur date limite de consommation. Et clairement ce serait dommage de gâcher.

Eviter les pertes, c’est aussi le crédo de François Breton qui brasse sa propre bière au Crafty Brewpub Place de la Résistance. Après le reconfinement en novembre, il a écoulé le reste de ses fûts en proposant des canettes à emporter. Après quelques semaines de vacances, il vient de reprendre cette activité avec ses recettes maisons ou celles de brasseries recommandables : « J’ai la chance d’avoir investi l’année dernière dans une machine spéciale pour faire les canettes » explique le patron de cette entreprise créée en 2018 et qui commence à se faire une belle réputation dans la ville.

Ces canettes au format américain – 44cl – sont même aux couleurs de l’enseigne : « Ça fait l’équivalent d’une pinte ou alors on peut se les partager à deux dans un verre » poursuit le brasseur-barman qui voit passer ses habitués ou quelques nouvelles têtes curieuses. L’activité lui permet également de faire venir son salarié Quentin pour quelques heures afin d’éviter le marasme du chômage partiel prolongé. Son apprenti Victor va même reprendre du service dans quelques jours pour ses examens. Deux bières aux arômes acidulées devraient sortir des cuves, et seront probablement proposées à la clientèle dans la foulée.

Cette vente à emporter devrait encore se poursuivre de longues semaines… François Breton ne s’attend pas à une réouverture des bars avant le mois de juin, et à des contraintes jusqu’à la fin de l’année. Si ça se confirme, on a donc le temps de faire la tournée des établissements en action malgré les restrictions : Les Dix Fûts (bières), El Pintxo (sangria) ou La Cour (cocktails) pour ne citer que quelques exemples…