Tours

Une micro épicerie ouverte 24/24 : succès fou des paniers solidaires à Tours

On y trouve à manger ou des produits d’hygiène.

La crise du coronavirus entraîne une hausse de la pauvreté... Et en parallèle une augmentation des actions solidaires. On vous parlait il y a peu de deux projets pour installer des frigos en libre accès Place de la Victoire et à l’Université de Tours. Ce coup-ci on va s’intéresser à une initiative similaire qui demande encore moins de moyens : tout le monde peut la mettre en place devant sa porte... Voici Les Paniers Suspendus.

Pour en savoir plus il faut discuter avec un prof de lycée également membre du collectif queer Troubles... Bouhafs Amrane-Lessault a adapté une bonne idée vue à Rennes : « Pendant le confinement je réfléchissais à une idée pour aider les gens en difficulté avec ma pote Béa et on a repéré cette action » explique-t-il. Il s’agit de déposer un panier sur la voie publique, d’y mettre des aliments, des produits d’hygiène, pourquoi pas des vêtements... Et si quelqu’un a besoin de quelque chose c’est gratuit.

Le plaisir d'offrir

La devise est affichée clairement sur un écriteau : « Si tu peux tu donnes, si tu ne peux pas tu prends. » Un peu comme les cafés suspendus en place dans plusieurs bars tourangeaux : les clients paient deux café, en boivent un seul. L’autre pourra être réclamé par une personne qui n’a pas beaucoup de sous. Rue Colbert, le restaurant Le Corneille propose même des repas suspendus et du pain suspendu pour une boulangerie de Saint-Pierre-des-Corps.

En quelques mois, les Paniers Suspendus de Tours se sont multipliés... Tours-Nord, Tours-Centre, l’entrée du Pont de Fil et même Montlouis-sur-Loire... Bouhafs se souvient des tous débuts : « On applaudissait les soignants à 20h avec mes voisins, on se faisait coucou de loin, on a commencé à discuter et on s’est vachement rapprochés. Ils travailent dans le social, la santé et l’éducation donc le projet leur parlait. C’était timide au début mais on maintient le spot, les gens finissent par se familiariser. »

Un concept qui prend de l'ampleur

Au dernier pointage, l’animateur du mouvement Paniers Suspendus de Tours recense un réseau d’une vingtaine de ces « micro épiceries, ouvertes 24h/24. » On en trouve également au Mans, à Montpellier, à Dinan... Le procédé parle aux gens : « Si un jour notre machine à laver tombe en panne et qu’on n’arrive pas à finir le mois, on aimerait tous savoir qu’on peut trouver un paquet de pâtes dans le panier » résume l’enseignant qui se désole de constater que la pauvreté gagne du terrain : « Je m’en rends compte tous les jours en allant à l’école. »

Et parfois, les gens qui prennent quelque chose dans le panier laissent un petit mot. Une belle récompense, « ça donne du sens à ceux qui font l’action » nous dit Bouhafs.

Olivier Collet

Toutes les infos sur la page Facebook des Paniers Suspendus de Tours.