Tours

ReplayTouraine #55 – Variant sud-africain, députée démissionnaire, pesticides… Les 5 infos inratables de la semaine

On revient aussi sur le plan Nature en Ville à Tours.

Pendant votre week-end, le ReplayTouraine vous permet de rattraper les infos les plus importantes des 7 derniers jours en Indre-et-Loire. Voici l’édition du 20 février.

 -----------------

1 – Sur la piste du variant sud-africain

Lundi, la préfecture d’Indre-et-Loire nous apprenait que 5 cas du variant sud-africain du coronavirus avaient été détectés dans la région de Richelieu. Réputé bien plus contagieux, sa présence a inquiété les autorités d’autant que c’était sa première détection officielle dans le département. La halte-garderie de la commune et 4 classes du collège ont été fermées avant l’organisation d’une grande campagne de dépistage pendant deux jours à la salle des fêtes. 715 tests ont été réalisés avec 10 résultats positifs dont 4 de variant anglais. Mais pas de trace détectée de la souche sud-africaine.

 

2 – Sophie Auconie s’en va

Elue députée UDI de la circonscription de Loches, Chambray ou Saint-Avertin en 2017 la centriste Sophie Auconie a annoncé cette semaine sa démission imminente pour raisons de santé (elle a été opérée fin 2020 pour un cancer des deux seins). Un séisme politique local qui va entraîner une élection législative partielle d’ici fin mai afin de la remplacer au Palais Bourbon jusqu’en juin 2022. De son côté, la future ex-élue va poursuivre une action en tant que vice-présidente de l’Autorité de Régulation des Transports où elle entend notamment œuvrer pour le développement des trains à hydrogène.

 

3 – Mobilisation contre les fermetures de classes

Parmi les combats de Sophie Auconie avant de partir : comprendre la logique de l’inspection d’académie d’Indre-et-Loire sur sa carte scolaire 2021 comprenant 27 fermetures de classes, dont certaines qui pourraient laisser les écoles de certaines communes avec une seule classe. Syndicats et parents d’élèves sont également mobilisés à Cangey ou encore Sonzay ce vendredi (on y réclame le maintien d’un poste en raison d’une hausse du nombre d’élèves). Une manifestation a été organisée mercredi Rue Giraudeau à Tours, réunissant 80 personnes. A Saint-Pierre-des-Corps, un poste consacré à la lecture qui était menacé sera maintenu.

 

4 – Une première mondiale par des Tourangeaux

Les hématologues du CHU de Tours se sont intéressés à la santé des agriculteurs qui répandent les produits chimiques en analysant 75 ans d’études. Leur conclusion : il y a un lien entre les pesticides et le développement de leucémies (les cancers de la moelle osseuse). « S’il est déjà établi que les agriculteurs, exposés aux fortes doses de pesticides, ont un risque augmenté de développer des états pré-leucémiques (myélodysplasies), le risque de développer une leucémie aiguë myéloïde n’était pas clairement démontré, notamment du fait d’études épidémiologiques hétérogènes dans leurs critères d’inclusions et rassemblant fréquemment tous les types de leucémies » explique l’équipe du Pr Olivier Hérault.

 

5 – Plan Nature en Ville à Tours

Mercredi, la ville de Tours aidée de bénévoles plantait 1 000 arbres et arbustes dans différents lieux (Rives du Cher, Monconseil, Bateau Ivre, Prébendes…), une opération amenée à se renouveler tous les ans pour atteindre l’objectif de 30 000 plantations d’ici le printemps 2026. C’était aussi l’occasion de lancer le plan Nature en Ville de la municipalité comprenant plusieurs mesures comme l’arrêt de la taille des arbres en carrés, l’ajout de verdure Place Choiseul ou en haut de la Tranchée, la réflexion autour d’une transformation de fontaines en jardins comme au Carrefour de Verdun, la végétalisation de 2 à 3 cours d’écoles par an…

 

BONUS – Cap ou pas cap d’ouvrir un restau en 2021 ?

C’est le pari de Chez Madie, nouvel établissement de la Place Plumereau à Tours. On a rencontré l’équipe et c’est à lire sur 37 degrés.