Tours

Tribunal de Tours : 9 chiffres pour résumer une année 2020 très particulière

Nombre de condamnations, surpopulation de la prison... On vous dit tout.

Nouveau procureur (Grégoire Dulin), nouveau président (Christophe Régnard), grands travaux... Depuis près de deux ans le tribunal de Tours subit de profondes transformations. Ajoutez à cela une longue grève des avocats début 2020 puis la crise sanitaire. Les 12 derniers mois ont été très particuliers. Voici un bilan en chiffres...

10 221

Le parquet tourangeau a traité pas moins de 10 221 affaires en 2020, ce qui comprend 2 571 gardes à vues, dont 912 suivies d'une présentation au parquet. Près de 19% des infractions poursuivies étaient des violences conjugales, 13% des trafics de stupéfiants et 24% des atteintes aux personnes (hors violences conjugales).

164

C’est le nombre de personnes accusées de violences conjugales et présentées au tribunal en 2020, avec 37% de comparution immédiate, généralement pour les cas les plus graves et urgents. Un chiffre plutôt stable par rapport à 2019.

211 

C’est le nombre de personnes actuellement écrouées à la maison d’arrêt de Tours, qui ne compte pourtant que 119 places. Une amélioration par rapport à 2019 où l’on comptait 291 occupants ! Selon les magistrats la maison d’arrêt soit sous-dimensionnée par rapport à la population, si l’on compare avec d’autres départements. Une demande a été faite au ministère pour la construction d’un nouveau centre pénitentiaire, demande non retenue à ce jour.

5 axes de politique pénale ont été cités pour 2021 par le procureur, c'est-à-dire 5 actions à mener en priorité. A savoir : la poursuite de la lutte contre les violences conjugales, la lutte contre les stupéfiants, en particulier sur la Rotonde, près du quartier du Sanitas, la saisie d’avoirs criminels (voitures, bijoux, parts de société acquis dans un cadre criminel), la création du groupement local de traitement de la délinquance pour lutter contre les bandes rivales, et enfin la permanence des délégués du procureur pour accentuer le recours aux poursuites pénales (rappels à la loi...).

647

Près de 647 affaires terminées, pour 545 nouvelles affaires. Le bilan des 12 derniers mois au palais de justice. Malgré la crise sanitaire le ratio d’affaires nouvelles et d’affaires terminées, c’est à dire jugées, est bien meilleur qu’en 2018 et 2019.

148

148 personnes assurent quotidiennement la bonne marche de la justice en Indre-et-Loire. Soit 31 magistrats au siège, 10 magistrats au parquet, ainsi que près de 107 collaborateurs au greffe. Malgré cela, procureur et président du tribunal évoquent des effectifs insuffisants, aussi bien du côté des magistrats que des greffiers. Grégoire Dulin, constate : “Nous sommes bien conscients que l’accueil des justiciables doit être amélioré”. Selon lui, plusieurs opérations vont permettre une amélioration significative de l’accueil des justiciables : les travaux réalisés, les recrutements de magistrats en cours, le rapatriement des audiences et personnels qui officiaient dans le tribunal d’instance, qui va bientôt déménager dans les anciens locaux de la Poste Béranger, juste à côté du palais de justice.

20 

C’est le nombre de téléphones grave danger dont le tribunal dispose pour les victimes de violences conjugales. C’est plus que par rapport à 2019, où seulement 5 terminaux étaient disponibles. Un téléphone qui permet en appuyant sur une seule touche, de prévenir un service spécialisé et au besoin la police, pour intervenir 24h/24, 7j/7.

9

D’ici 9 mois, en novembre prochain, la procédure pénale numérique devrait être déployée. L’objectif de ce dispositif étant de permettre un échange totalement dématérialisé, donc plus efficace, entre les services de police, de gendarmerie, et les magistrats.

53 000

C’est en euros, la somme récoltée en 4 mois par le tribunal correctionnel qui peut désormais se faire régler directement les amendes et frais de justice par les prévenus via un terminal bancaire. Il faut savoir qu’un grand nombre de condamnations du tribunal correctionnel sont des amendes.

Pascal Montagne