Tours

[C’est quoi le problème ?] Avec les statues de Balzac à Tours

L’ancien élu Jérôme Tebaldi s’inquiète… la Mairie lui répond.

En 2019, la ville de Tours a célébré le 220e anniversaire de la naissance de l’un de ses plus illustres ambassadeurs : Balzac.

Une année au cours de laquelle l’ancienne équipe municipale de Christophe Bouchet avait organisé plusieurs événements pour mettre à l’honneur l’auteur de la « La Comédie Humaine », avec comme point d’orgue l’installation de 5 sculptures dans le jardin de la Préfecture, inspirées de son œuvre. 5 statues, auxquelles des Tourangelles et des Tourangeaux avaient servi de modèle.

Un événement piloté par Jérôme Tebaldi, alors adjoint au rayonnement. Redevenu simple citoyen, ce dernier s’inquiète aujourd’hui de la « disparition » d’une de ces 5 statues de son socle à travers une lettre au maire de Tours qu’il a fait parvenir à la presse. L’ancien élu écrit :

« Depuis la réouverture du jardin de la Préfecture, les tourangeaux constatent avec tristesse que l’une des statues est manquante et que son socle est vandalisé par des graffitis. Mais ce qui est regrettable c’est qu'aucune information municipale n’est communiquée quant à l’absence de cette oeuvre, comme un panneau expliquant pourquoi elle n’est plus en place. […] Je vous demande, au nom de tous les donateurs, des amoureux de l’oeuvre d’Honoré de Balzac et des tourangeaux dans leur ensemble, de réparer cet affront fait à l’artiste et à l’écrivain de la Comédie Humaine. »

Du côté de la ville de Tours, on évoque un non sujet, en expliquant que l’œuvre en question est actuellement en réfection suite à des actes de vandalisme qu’elle a subi et qui l’avaient rendu instable. Les amoureux de Balzac et les anciens élus peuvent donc se rassurer, l’œuvre devrait faire son retour sur son socle une fois réparée.