Tours

Covid-19 en Touraine : l’épidémie accélère, 10 décès dans le week-end

Et toujours des hôpitaux bien encombrés.

Alors que la préfecture d’Indre-et-Loire a annoncé un renforcement des contrôles du couvre-feu et que les Atlantes et Ikea ont fermé leurs portes (à l’exception des magasins alimentaires du centre commercial, et du retrait de commandes pour le marchand de meubles), où en est-on de l’épidémie dans le département ?

Selon le dernier bilan de l’Agence Régionale de Santé publié lundi après-midi, 1 267 cas de Covid-19 ont été recensés en Touraine du 23 au 29 janvier contre 1 144 du 19 au 25 janvier. Le nombre de tests (à l’hôpital, en labo privé, chez SOS Médecins, en pharmacie…) est le plus élevé de la région derrière le Loiret avec 17 371 dépistages réalisés soit un chiffre comparable à la semaine précédente. Du coup on relève désormais 7,3% de tests positifs contre 6,6 la semaine dernière. L’Indre et le Loiret affichent des chiffres plus élevés, le Cher et le Loir-et-Cher sont juste en dessous.

Si on regarde le taux d’incidence soit l’estimation du nombre de personnes infectées pour 100 000 habitants on est à 200 dans la métropole de Tours et 209 sur tout le département, en 3e position derrière l’Indre et le Loiret. On était à 189 sur toute l’Indre-et-Loire et 194 dans l’agglo vendredi, il y a donc une progression mais pas exponentielle.

Au dernier comptage plus de 14 000 personnes ont bénéficié d'un vaccin anti-Covid en Indre-et-Loire, soit un peu plus de 2% de la population du département.

Si on regarde à l’hôpital, on apprend que 90 personnes originaires d’Indre-et-Loire sont soignées en service de médecine ce lundi (+9 dans le week-end), on en trouve 34 en services de réanimation sachant qu’il y en avait trois de plus vendredi. Depuis le 1er septembre, 385 personnes atteintes de la Covid-19 sont mortes dans notre département, le chiffre le plus élevé de la région avec notamment 194 décès dans les EHPAD et autres établissements d’accueil (les autres à l’hôpital). Depuis le début de l’épidémie il y a 11 mois, les autorités de santé recensent 2 653 décès en Centre-Val de Loire.

Mercredi, Emmanuel Macron réunira un nouveau conseil de défense sanitaire alors que bruissent toujours des rumeurs de reconfinement. L’exécutif espère néanmoins que le couvre-feu à 18h suffira au moins pour un temps.