Tours

Nouvelles mesures anti-Covid : quelles conséquences en Indre-et-Loire ?

Le centre commercial des Atlantes est concerné.

C’est un scénario inattendu : pour éviter d’amplifier la détresse psychologique et les difficultés économiques la France veut se laisser du temps avant un potentiel reconfinement anti-Covid. C’est ce que le 1er ministre a annoncé vendredi soir à l’issue d’un conseil de défense sanitaire. Pour l’instant, pas de 3e bouclage du pays comme on le redoutait, ce qui aurait pu être synonyme de fermeture (même temporaire) des écoles ou du retour de l’attestation de déplacement y compris en journée.

Le gouvernement prend néanmoins de nouvelles mesures comme une fermeture des frontières françaises aux pays extérieurs à l’Union Européenne (sauf déplacements impérieux) mais aussi la fermeture des centres commerciaux non alimentaires de plus de 20 000m² dès ce dimanche (sans possibilité de vente à emporter, seulement de livraisons). Les grandes surfaces de plus de 400m² doivent également respecter une jauge d'1 client pour 10m² afin d'éviter les rassemblements.

En Touraine cela concerne les Atlantes de Saint-Pierre-des-Corps, plus grand centre commercial de la région Centre-Val de Loire avec 70 boutiques et une surface totale de 40 000m² (dont 10 000 pour Carrefour). Il ferme donc ses commerces non alimentaires (à l'exception donc de Carrefour, Paul, Burger King, Jeff de Bruges et la pharmacie). On verra si le renforcement de la jauge de l'hypermarché va jusqu’à entraîner des files d’attente avant de pouvoir accéder aux rayons comme c’était le cas au printemps 2020. Il peut désormais accueillir 1 000 personnes en simultané.

Ailleurs dans le département, l’Heure Tranquille de Tours (26 000m² mais en extérieur) et Ma Petite Madelaine (40 000m² en extérieur) ne sont pas concernés ni Leroy Merlin ou Castorama à Chambray. Pour le reste, La Riche Soleil ou Joué Sud ne figurent pas dans la liste de grands centres commerciaux. Même en centre-ville de Tours, par exemple, un grand magasin comme les Galeries Lafayette se déploie sur 6 400m².

Il est précisé par le gouvernement que les conditions les plus avantageuses du chômage partiel et des aides s’appliqueront pour toutes les enseignes qui devront fermer dès ce dimanche. Et on dit bien dimanche car la préfecture d’Indre-et-Loire autorisait les commerces à ouvrir le 31 janvier pour compenser la perte de chiffre d’affaire des dernières semaines.

Précisons également qu'on ne sait pas encore exactement combien de temps durera cette mesure.