Tours

StorieTouraine 25/01/21 - Camion en feu à Château-Renault ; Moins de transactions immobilières en 2020 ; Un point Covid...

Et la mort d’un enfant victime de violences près d’Orléans.

La StorieTouraine est un résumé de l’actualité en Indre-et-Loire. Voici l’édition de ce lundi...

-----------

Incendie près de Château-Renault...

Il a fallu couper la D910 ou ex-Nationale 10 ce lundi matin au niveau du contournement est de Château-Renault, plus précisément à hauteur du garage Peugeot de Saunay. Un camion a pris feu vers 8h30. 15 tonnes de plastique se trouvaient dans la remorque du véhicule, entièrement détruire. En revanche la cabone a pu être détachée et le conducteur n’a pas été blessé. Une enquête devra déterminer les causes du sinistre.

 

Décès d’un enfant...

Il y a un peu plus d’une semaine, un enfant de 5 ans a été recueilli par un de ses voisins à Olivet dans l’agglo d’Orléans, avec de très graves blessures. Sa mère et son beau-père ont rapidement été interpellés, placés en garde à vue puis écroués. On apprend ce lundi via La République du Centre le décès du petit garçon qui avait été transporté à l’hôpital Clocheville de Tours. De quoi aggraver encore l’affaire judiciaire en cours.

 

Point Covid...

Selon les derniers chiffres de l’Agence Régionale de Santé, l’épidémie reste à un plateau en Indre-et-Loire : pas de progression fulgurante ni de baisse notable. 1 091 cas ont été détectés du 16 au 21 janvier soit 6,5% des 16 781 tests pratiqués dans la région. C’est le taux le plus faible à égalité avec l’Eure-et-Loir. Le taux d’incidence - soit le nombre de cas pour 100 000 habitants - est à 18à et 200 dans l’agglo de Tours, c’est-à-dire comparable à la semaine précédente. On compte 76 malades Covid+ hospitalisés en Touraine, 43 personnes en réanimation : là, les données sont en hausse notable. Enfin, 355 décès ont été enregistrés depuis le 1er septembre dans le département. Plus de 1 500 en 5 mois à l’échelle de la région soit plus que sur la période mars-août (environ 1 000 victimes).

 

Bilan de l’immobilier...

L’Indre-et-Loire est moins touchée que le reste du pays par la baisse du marché immobilier : -5% de transactions en France en 2020 contre -2% pour notre département, selon un bilan de la Chambre des Notaires. Cela représente tout de même 10 000 ventes sur 12 mois. Evidemment ce repli est lié au confinement très strict du printemps car, en dehors, le marché s’est plutôt bien porté. Il n’est pas rare aujourd’hui d’entendre parler de biens qui trouvent preneur en quelques heures, tout au plus en quelques jours, notamment de personnes de la région parisienne qui cherchent un extérieur. Côté prix : +6% pour les appartement, deux fois plus que l’année précédente, et même +8% à Tours. Pour les maisons on est à +10% sur la capitale tourangelle, à peine plus que pour le Lochois tandis que le Chinonais observe une baisse de 5%.