Tours

A Tours, Chloé vous aide à tenir vos bonnes résolutions écolos

Elle anime un nouveau groupe Facebook sur le sujet.

Plus le temps passe, plus les initiatives écoresponsables se multiplient. En Indre-et-Loire on peut citer le développement des ressourceries ou les opérations de ramassage de déchets. Il y a aussi des démarches qui commencent sur les réseaux sociaux et qui ont ensuite un impact dans notre quotidien... C’est le cas avec ce que propose Chloé Vaclé-Ménard.

Cette othophoniste qui vit aux Prébendes a rejoint le réseau « Ca commence par nous », des groupes Facebook régionaux où l’on se donne mutuellement des défis pour réduire l’impact de son quotidien sur l’environnement. Des sortes de bonnes résolutions qu’on prend tous les mois en quelque sorte.

« Mon but n’est pas de faire quelque chose de politique mais de donner des outils aux gens pour une vie plus écocitoyenne » nous dit Chloé, associée avec trois autres personnes de Touraine et d’Eure-et-Loir pour l’animation de la section dédiée à la région Centre-Val de Loire qui rassemble déjà plus de 350 personnes. L’initiative nationale se diffuse elle depuis un an avec également des antennes à l’étranger (Canada ou Luxembourg).

« L’objectif n’est pas forcément de cibler des personnes très avancées dans le zéro déchet mais plutôt d’amener des gens qui n’y sont pas encore via des gestes faciles à réaliser au quotidien » nous dit encore Chloé. Par exemple évaluer sa consommation énergétique via le site de l’ONG WWF ou prendre le réflexe d’acheter d’occasion si on a besoin de quelque chose. Le but n’est pas d’être totalement exemplaire mais d’avancer à son rythme : dix actions sont suggérées chaque mois et un sondage permet de faire le bilan à l’issue de la période.

« On a envie de montrer que si nous sommes nombreux à faire de petits gestes ça finira par faire quelque chose d’important » espère Chloé, qui a réduit l’utilisation de la voiture au profit de la trottinette mais peut encore craquer pour un voyage en avion.

« Nous voulons aussi mettre en avant tout de ce qui existe via nos petits cercles respectifs (associations, producteurs locaux, idées recettes vegan...), échanger sur ce que chacun connait et ainsi avoir une base de données pour s’entraider. L’idée c’est d’être positifs. »

Ca commence par nous a déjà monté des actions en partenariat avec l’association Zéro Déchet Touraine ou La Pépinière Comestible de Fondettes. Chloé espère maintenant le soutien des collectivités locales et envisage potentiellement d’organiser des événements.