Tours

[#MIAM] Bières, tapas, pâtisseries orientales... Ce qu'on trouve de bon au Marché de Noël de Tours

Réservé aux restaurateurs jusqu'au 31 décembre.

Marché de Noël de Tours, épisode 2. Après une première édition du week-end début décembre sur 4 sites, en voici une seconde rservée aux restaurants actuellement fermés pour cause de restrictions anti-Covid. Les établissements volontaires - en nombre un peu plus réduit qu'envisagé au départ - sont répartis sur trois sites : Place Anatole France, Bd Heurteloup et Place de la Résistance. Ils sont ouverts de 10h à 19h jusqu'au 31 décembre. Un projet mené par la ville, la CCI et le syndicat UMIH.

Nous avons pu en rencontrer quelques-uns. Boulevard Heurteloup d’abord : au milieu des 8 chalets où l’on trouve des guirlandes, des masques, du vin chaud il y a le Mc Cool’s, bar star du Vieux Tours, qui propose des bières à emporter, des kits de vins de fêtes (blanc, rouge, pétillant), et quelques appétissants flacons de rhum arrangé. Dans ce Mc Cool’s improvisé, on est bien content de retrouver le contact client, qui manquait tant.

Juste à côté, Sarah et son fils Georges proposent la cuisine éthiopienne du Makeda, restaurant bien connu de la Rue Colbert. Plats vegan (lentilles curry, piment, choux rouge et blanc, courgette) ou carnés (poulet pimenté au “beré beré”, boeuf, oeuf, fromage blanc), le tout accompagné dee galettes traditionelles “injeria”, disponibles à emporter.

Plus loin, Place de la Résistance, El Pinxto, également situé Rue Colbert, propose de délicieux et généreux tapas accompagnés de sangria, de vins. On peut même acheter des livres de cuisine pour préparer soi-même ses pinxtos.

A deux pas, le Crafty Brewpub vend ses bières à emporter, juste à côté du chalet de la Brasserie l’Univers. Enfin, Rachid, qui tient la maison de Rabel, située à Tours Nord, propose des pâtisseries orientales au miel, aux dattes, à la fleur d’oranger, et du thé à la menthe. Après 14 ans de Marché de Noël, Rachid reconnaît que “l’affluence n’est pas celle espérée, mais ça va on a travaillé, et c’est mieux que rien, la mairie a fait un bel effort pour nous aider.”

Enfin sur la place Anatole France, un peu moins fréquentée, on trouve de l’artisanat, broches et ceintures, de la confiserie, et le bar Les Dix Fûts qui proposent ses excellentes bières à emporter. Sur chacun des points du marché de Noël, certains chalets sont fermés, probablement dû à une opération qui s’est lancée dans l’urgence, mais l’initiative est néanmoins positive pour tous les commerçants interrogés, contents de pouvoir à nouveau voir leurs clients, échanger quelques mots, qui à défaut de remplir complètement les caisses, leur permet de retrouver le plaisir de faire leur métier.

Pascal Montagne