Tours

[Ils l'ouvrent] Pas de prime de fin d’année : débrayage et manifestation à Ikea Tours

Avec une trentaine de salariés mobilisés.

Un comité d’accueil à la sortie du magasin Ikea de Tours ce vendredi matin : les premiers clients de la journée ont pu assister au rassemblement d’une partie du personnel répondant à l’appel du syndicat CFDT… Appel pour cesser le travail pendant une heure, de 10h à 11h.

« Depuis l’ouverture du magasin en 2008 c’est la première fois que nous manifestons » raconte une salariée mobilisée. La grogne s’est diffusée dans plusieurs villes en France… A l’origine : une décision de la direction qui ne versera pas de prime de fin d’année. « Elle représente en général un mois de salaire. Parfois beaucoup plus : certaines années nous avons eu l’équivalent de 16 mois de paye entre nos salaires, le 13e mois et les primes. Cette fois-ci, ce sera 0€. On a juste eu droit à un sapin de Noël et 15€ de bon d’achat au bistrot du magasin » regrette la représentante de la CFDT qui déplore aussi le calendrier de l’annonce : beaucoup plus tard que les autres années, « sûrement pour nous garder motivés dans la période d’avant Noël ».

Evidemment, l’enseigne suédoise justifie son choix par le contexte particulier de 2020 : Ikea a dû fermer pendant les deux confinements… « mais nos pertes sont limitées. Quelques centaines de milliers d’€ sur l’année entière à Tours » poursuivent les manifestants (une trentaine de personnes sur un effectif total qui en compte 220).

Si le personnel du fabricant de meubles en kit reconnait le geste de la direction qui a maintenu les salaires à 100% pendant le chômage partiel, les équipes mobilisées s’agacent d’un manque de considération doublé de conditions de travail qui auraient tendance à se dégrader : « Plusieurs postes ne sont pas remplacés, on nous dit qu’il n’y a pas de budget pour recruter. » Selon la réponse d’Ikea à cette mobilisation, la CFDT n’exclut pas de nouvelles actions dans un futur proche.

Olivier Collet