Tours

[#MIAM] On a trouvé un moelleux chocolat-orange irrésistible Rue Bernard Palissy

Et des bûches de compet’, aussi.

[#MIAM] c’est la rubrique d’Info Tours dédiée à l’actualité gastronomique en Indre-et-Loire. Il va de soi qu’on paie l’addition quand on teste un endroit.

 --------------

La Rue Bernard Palissy de Tours c’est celle qui relie le Vinci au Square François Sicard en passant par l’accueil grand public de la préfecture d’Indre-et-Loire. Pour manger, on y apprécie le comptoir d’Hardouin, Le Chien Jaune et bien sûr la boulangerie qui fait les pâtisseries et meringues les plus copieuses de la ville. Récemment, on y a aussi découvert une librairie-café qui mérite toute votre attention. Un peu plus au nord, n’oubliez pas de vous arrêter à L’Instant…

Le petit café-salon de thé est un incontournable du quartier avec sa déco cosy côté rue et sa cave charmante bien que peu adaptée à la distanciation physique actuellement en vigueur.

Bûche de Noël.

Le temps du confinement, l’établissement est évidemment fermé au public mais il maintient une activité de vente à emporter. Depuis un moment déjà, le lieu s’est spécialisé dans les propositions végé ou sans gluten. Les préparations sont assurées par Juliette, alias VéJ, Les douceurs végétales de Juliette sur les réseaux sociaux. Chaque semaine, elle publie son menu à commander par téléphone ou Facebook Messenger et à retirer sur place (le mieux c’est de prévenir en avance pour qu’elle adapte les préparations en conséquence mais y’a quand même moyen de passer à l’improviste).

Un jour de pluie où il était hors de question de cuisinier, on a donc opté pour le test des préparations de L’Instant…

Le gâteau chocolat-orange.

Pour débuter, un velouté de patate douce et lentilles corail (4€ les 30cl, 5€ les 50cl + 2€ de consigne pour le contenant, sauf si vous venez avec votre propre bouteille ou bocal). C’est bon, c’est chaud, c’est bien nourrissant. On poursuit avec un cake salé (4€ les deux tranches), tomates séchées et paprika à faire légèrement réchauffer au four parce que c’est meilleur. Un cake pas trop lourd, pas trop épicé. Agréable. On aurait également pu opter pour le bocal salade (pois chiche, maïs, chou, carottes, betterave, radis…) à 5€.

Et le dessert ? C’est là que ça devient très intéressant… Juliette est une artiste quand il s’agit de faire des bûches de Noël qu’on peut commander en version 5 ou 10 personnes ou acheter à la part. On a goûté la recette chocolat-noisettes-caramel avec beaucoup de choses dedans (peut-être un peu trop) : biscuit, financier, crème montée, cœur caramel, ganache chocolatée… Et le glaçage (très réussi).

Et parce que la gourmandise est une condition pour bosser dans cette rédac’ on a demandé une part du moelleux chocolat-orange, le clou du spectacle parce que c’est excellent, légèrement croustillant, gourmand, fondant. Vraiment une pâtisserie d’hiver réconfortante, digeste, pas trop sucrée, avec des arômes justement dosés. Coup de cœur (3€50 la part).