Tours

Tours : 4000 personnes manifestent contre la Loi de Sécurité Globale

Un nouvel appel à manifester est lancé samedi prochain.

4000 personnes ont manifesté ce samedi 28 novembre après-midi dans le centre de Tours contre la Loi de Sécurité Globale voulue par le gouvernement et défendue par le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin.

Ce projet de loi controversé a créé la polémique depuis une dizaine de jours, avec notamment l’article 24 qui attire tous les regards. Si la loi passait, avec cet article, il sera désormais interdit (ou fortement encadré selon les avis) de filmer et diffuser des policiers en opération. Un véritable danger pour la démocratie pour les opposants à ce projet de loi, y compris de nombreux médias et journalistes, qui y voient un recul de la liberté de la presse et d’expression.

Il faut dire que ces dernières années, de nombreuses images prises en manifestation, de façon professionnelle ou amatrice, ont montré des violences et débordements policiers dans des missions de maintien de l’ordre. Récemment encore, les images prises place de la République à Paris, lors de l’évacuation d’un campement de migrants ou cette semaine celles du tabassage d’un producteur de musique par des policiers dans son studio d’enregistrement ont relancé le débat et créé un choc dans l’opinion publique.

Ce samedi, Marine venue avec son mari place Jean Jaurès, a décidé de manifester suite à la diffusion de ces dernières images justement : « Quand cela arrive une fois, on se dit que c’est des comportements individuels inadaptés, mais la répétition de faits de violences depuis plusieurs années, on ne peut plus penser cela, il y a un véritable problème que le gouvernement préfère dissimuler avec cette loi plutôt que de le régler à la source » témoigne-t-elle.

Dans les rangs des manifestants, de nombreuses pancartes avec slogans tournant autour de cette interdiction de filmer étaient visibles.

La manifestation qui a traversé le boulevard Heurteloup, la rue Buffon, la rue Nationale, la rue des Tanneurs, les Halles pour retourner place Jean Jaurès s’est passée dans le calme. Les syndicats se montraient satisfaits de la mobilisation et appelaient déjà à un nouveau rassemblement samedi prochain à 14h30.

MG (photos Mathieu Giua - Laurent Depeigne)